Le BLOG by Clément
clément voyance blog

Les 7 chakras du corps humain

Qu'est-ce qu'un chakra? Un chakra (prononcé "cha" - "kra" avec un "ch" retentissant) est un centre d'énergie. Originaire du sanskrit, il signifie littéralement "roue" en association avec sa fonction de vortex d'énergie en rotation interagissant avec divers systèmes physiologiques et neurologiques du corps.
Les chakras sont des centres d'énergie dans le corps humain qui aident à réguler tous ses processus, de la fonction des organes au système immunitaire et aux émotions. Nous pouvons généralement compter 7 chakras positionnés dans tout votre corps, de la base de votre colonne vertébrale à la couronne de votre tête.

undefined

Chaque chakra a sa propre fréquence vibratoire, qui est représentée par une couleur de chakra spécifique, et régit des fonctions spécifiques qui aident à vous équilibrer, vous faire (re)sentir de façon juste, harmonieuse, en résonance avec votre Être.

Que signifient les couleurs des chakras?
Alors que les couleurs des chakras reflètent différentes fréquences de lumière et d'énergie associées à chaque centre d'énergie, leur signification peut être liée à la fonction de ses chakras associés et au symbolisme général. Lorsque vous voyez ou utilisez les couleurs suivantes, vous pouvez créer les associations suivantes:

undefined

Signification de la couleur du chakra rouge: Le rouge est la couleur du chakra racine (premier chakra); il symbolise la sécurité, la survie, l'échouement, la nourriture de l'énergie de la Terre. Notez que dans les pratiques de guérison de chakra, le rouge peut désigner l'inflammation au niveau physique.
Signification de la couleur du chakra orange: L'orange est la couleur du chakra sacré (deuxième chakra); il porte des significations associées aux émotions, à la créativité, à la sexualité et est associé à l'eau, au flux.
Signification de la couleur du chakra jaune: est la couleur du chakra du plexus solaire (troisième chakra); il symbolise les activités mentales, l'intellect, le pouvoir personnel, la volonté.
Signification de la couleur du chakra vert: Le vert est la couleur du chakra du cœur (quatrième chakra); c'est lié à l'amour, à la relation, à l'intégration, à la compassion.
Signification de la couleur du chakra bleu: Le bleu est la couleur du chakra de la gorge (cinquième chakra); il symbolise l'expression de soi, l'expression de la vérité, l'expression créative, la communication, la forme parfaite et les modèles.
Signification de la couleur du chakra pourpre (ou bleu profond indigo): Le pourpre (ou bleu profond indigo) est la couleur du chakra du troisième oeil (sixième chakra); il évoque l'intuition, la perception extrasensorielle, la sagesse intérieure.
Signification de la couleur du chakra blanc (ou violet): Le blanc est la couleur du chakra de la couronne (septième chakra); c'est associé à l'universel, connexion avec la spiritualité, la conscience.

Les capacités de guérison de la méditation

Cerveau, cœur et jusqu’au génome: les capacités de guérison de la méditation sont plus importantes que ce que l’on pouvait croire. Oui, la méditation soigne l’humain. Inspirées de la pratique des moines bouddhistes, les techniques méditatives agissent en effet sur le fonctionnement et même sur la structure du cerveau. Méditer a également un impact positif dans le processus de vieillissement cellulaire. C’est ce que confirme de nouvelles études neuroscientifiques. La période que nous vivons vient totalement confirmer ce qui a été commencé il y a quelques temps, mais maintenant il ne s'agit plus de théoriser, mais bien de pratiquer!

La méditation validée par la neuroscience
Jusqu’à présent, le bénéfice de la méditation sur le vieillissement avait seulement été suggéré par certains travaux d’Elizabeth Blackburn, prix Nobel de médecine. Une étude américaine, conduite par l’université californienne de Davis, sur 100 individus âgés de 24 à 77 ans, vient de fournir un nouvel argument à cette thèse.
Révélée par l’imagerie par résonance magnétique (IRM), l’anatomie comparée du cerveau de la moitié d’entre eux pratiquant régulièrement la méditation a clairement montré une moindre altération de la matière grise que dans l’autre groupe, étranger à la pratique.

Selon les auteurs de l’étude, l’intensité de la méditation stimulerait les dendrites (le prolongement filamenteux des neurones servant à conduire l’influx nerveux) et les synapses (la connexion des neurones entre eux). Cette puissante sollicitation cérébrale agirait également sur le stress, délétère pour les cellules. L’équipe scientifique a montré que trois mois intensifs de méditation affectaient significativement l’activité des télomérases, enzymes essentielles à la protection contre le vieillissement cellulaire.

undefined

L’esprit plus éveillé que jamais pendant la méditation
En dépit des apparences, yeux clos et position placide, la méditation n’a rien d’une détente. C’est même tout le contraire qui se produit dans le cerveau, explique le docteur Jean-Gérard Bloch, qui a inauguré il y a trois ans un diplôme "médecine, méditation et neurosciences" à la faculté de médecine de Strasbourg.
Il s’agit pour le sujet de se concentrer sur sa "météo intérieure": les émotions, sensations et pensées qui circulent librement dans son esprit. L’exercice consiste à focaliser son attention sur un objet – sa respiration, une partie de son corps – sans se laisser distraire par ses pensées ou des stimulis extérieurs.
Comme c’est impossible, même pour les pratiquants les mieux entraînés, l’esprit est plus éveillé que jamais pour dompter ce vagabondage cérébral et ramener l’attention sur l’objet de la concentration.

La méditation pour gérer ses émotions
Pendant cette activité, le cerveau s’échauffe. Sous l’œil d’un IRM fonctionnel, une équipe de l’université Emory d’Atlanta a mis en évidence qu’il sollicitait successivement quatre réseaux neuronaux liés à l’attention -le cortex sensoriel et moteur d’abord - puis le cortex antérieur - ensuite les régions pariétales - pour finir par le cortex préfrontal.
Ce processus se renouvelle pendant toute la durée de la séance. La répétition de ce cycle n’est pas sans conséquences: "nous avons montré que des exercices intensifs de méditation permettaient de soutenir l’attention et d’améliorer la vigilance cérébrale." explique Antoine Lutz, du Centre Inserm de neurosciences de Lyon, l’un des premiers à avoir mené des travaux d’imagerie sur le cerveau de moines bouddhistes comme Matthieu Ricard. Avec ses collègues de l’université du Wisconsin, il a mis en évidence que le cerveau des méditants expérimentés était capable de traiter des stimulis deux fois plus rapprochés (moins de 300 millisecondes) qu’un cerveau de novice, qui reste le plus souvent scotché à la première sollicitation.

Les quatre différentes formes de méditation
- Pleine conscience. La plus facilement accessible. Elle consiste à focaliser son attention sur les émotions ressenties à l’instant présent pour augmenter sa concentration et évacuer un léger stress.
- Active. Elle implique le corps en conjuguant une activité physique et spirituelle. On peut par exemple marcher en se concentrant sur ses mouvements et ainsi dompter ses pensées.
- Transcendantale. Associée à un son ou une syllabe qui se répète (un mantra), elle permet une relaxation profonde en faisant le vide en soi pour atteindre un état de plénitude.
- Vipassana. Littéralement, c’est « voir les choses telles qu’elles sont réellement ». Fondée sur la respiration, cette technique ancestrale indienne concentre ses effets sur l’attention.

Efficace contre la dépression autant que les traitements chimiques
En poussant plus loin leurs investigations, les chercheurs ont découvert que la méditation permettait également de mieux gérer ses émotions, une capacité qui manque aux dépressifs. A l’université de Toronto, des psychologues ont fait pratiquer pendant plusieurs mois des exercices de pleine conscience à des patients qui avaient connu au moins trois dépressions, Antoine Lutz rapporte que "le risque de rechute a été réduit de près de 40% et certains praticiens considèrent aujourd’hui que ce traitement est au moins aussi efficace qu’une camisole chimique."
Car les scientifiques savent désormais mieux ce qui se produit: dans un article publié en 2013 par "Frontiers in Human Neuroscience", Catherine Kerr, chercheuse à l’université de Providence, explique le rôle d’aiguilleur joué par le thalamus, une structure centrale du cerveau réceptrice des sensations corporelles, dans la distribution de ses informations au cortex "le thalamus transmet les sensations en adressant à la zone correspondante du cortex des impulsions électriques – les ondes alpha – dont la fréquence varie en fonction de l’intensité de la perception. Quand l’esprit se concentre sur une partie du corps, les ondes baissent sur la zone cible et la sensation augmente alors que, partout ailleurs, les ondes alpha augmentent et les sensations baissent."
On peut ainsi apprendre par la méditation à atténuer la douleur ou à gérer des pensées morbides, comme c’est déjà le cas dans plus de 200 hôpitaux américains.

Compenser la fonte de la matière grise liée au vieillissement
La nouvelle étude des chercheurs américains sur les changements structurels induits par la méditation suit une série démarrée en 2005 avec les travaux de Sarah Lazar, du Massachusetts General Hospital de Boston. Elle avait alors remarqué que le tissu cérébral du cortex préfrontal gauche impliqué dans les processus émotionnels s’épaississait chez les pratiquants assidus, au point de compenser chez certains la fonte de la matière grise due au vieillissement. Plus récemment, ses travaux ont également montré chez ceux qui méditent un développement plus important de l’hippocampe (qui joue un rôle de premier plan dans la mémorisation, l’apprentissage, la vigilance et l’adaptation à son environnement), et au contraire un rétrécissement de l’amygdale (qui gère les émotions, en particulier nos réactions de peur et d’anxiété).

Une influence positive pour la tête, le corps et le génome
Certaines études suggèrent aussi que la méditation ne modifie pas seulement le cerveau, mais agit aussi sur la santé cardiovasculaire, la tension artérielle, l’immunité et même notre génome. Une étude d’Herbert Benson, de l’hôpital général du Massachusetts, a ainsi analysé le profil d’expression des gènes de 26 adultes avant et après une formation à la méditation. Son constat a créé la stupéfaction: en quelques semaines d’exercice, l’expression des gènes associés à la sécrétion d’insuline (chez des patients diabétiques qui en manquent) et aux mécanismes d’inflammation (chez des patients symptomatiques) a significativement augmenté en même temps que la production de monoxyde d’azote, un gaz vasodilatateur bénéfique au rythme cardiaque.

Pour conclure
La méditation devient, petit à petit, une nouvelle discipline universitaire reconnue.
Cette année encore, le diplôme universitaire "Médecine, Méditation et Neurosciences" a fait le plein: 400 inscriptions ont été enregistrées pour seulement 60 places. "Le thème séduit de plus en plus par son approche complémentaire dans le contexte cartésien des soins occidentaux", explique le docteur Jean-Gérard Bloch, qui a créé cette formation à l’université de Strasbourg en 2012. Pendant deux mois, médecins, psychologues, neurologues, chercheurs et autres chefs de services découvrent la pratique avec une dizaine d’enseignants et font l’état des lieux des connaissances scientifiques sur les liens entre le corps et l’esprit, y compris sous l’angle philosophique. Le docteur poursuit et précise "notre ambition est d’inscrire la méditation dans un cadre institutionnel élitiste pour en promouvoir l’usage et combattre le charlatanisme."
Plusieurs programmes de recherche sont déjà nés de cette sensibilisation comme à l’Inserm de Caen, qui a démarré une étude sur la méditation et le vieillissement. La diffusion de la connaissance passe, aussi, par les futurs médecins: un module de méditation vient d’être inscrit en troisième année d’étude de la faculté. Cinquante places sont proposées. Affaire à suivre...

Source: lesechos.fr

Salutation au Soleil - Surya Namaskar

Le Surya Namaskar ou Salutation au Soleil est une Sadhana complète. Une Sadhana se traduit littéralement par "le moyen d'accomplir quelque chose". Il s'agit d'avoir une pratique régulière, une habitude de vie, pour en apprendre quelque chose chaque jour. La Sadhana implique la pratique quotidienne du yoga. A travers cette régularité, on développe son autodiscipline pour mettre au travail son mental et son corps, au service de son esprit, et de son infini potentiel.
La Salutation au Soleil comprend la méditation Asana, Mantra, Pranayama et Chakra. Le Surya Namaskar a été conçue comme une pratique yogique il y a 7000 ans, pour faciliter le drainage lymphatique d'une manière incroyable. Cela a été bien compris par la science moderne il y a seulement 70 ans.

undefined

Éveiller le soleil intérieur
Notre système lymphatique a des vaisseaux tout comme notre système circulatoire, mais il n'a pas de pompe (alors que le système circulatoire a le cœur). Afin d'éliminer la lymphe, le liquide extracellulaire clair qui est collecté par les vaisseaux lymphatiques et filtré par les ganglions lymphatiques), le système lymphatique doit être pompé manuellement.
Le mouvement lymphatique repose sur la contraction du tissu musculaire lisse tapissant les parois des vaisseaux lymphatiques (péristaltisme). Le mouvement des muscles squelettiques est également important pour conduire la lymphe le long du réseau systémique de vaisseaux vers les ganglions lymphatiques et de ceux-ci vers les canaux lymphatiques où le tissu lymphatique rejoint la circulation cardiovasculaire.
Respirer avec les centres de conscience et fonder les énergies et crée un rythme profondément harmonieux dans le corps et abaisse les fluctuations de l'esprit.
Le pranayam (technique de respiration) n'est pas seulement destiné à oxygéner le sang, les expirations profondes libèrent les toxines hors du corps et activent également le drainage lymphatique. Chacune des 12 étapes de l'ensemble du cycle solaire cible des régions spécifiques du corps.

undefined

Postures (Asana)
1) Namaskarasana
Tenez-vous droit avec les mains jointes près de la poitrine. Détendez-vous et respirez normalement.
Chakra - Anahata Chakra / OM hram.
Mantra - Om Maitreya nam-ah (l'ami de tous)
Favorise l'équilibre, stimule le système respiratoire, exerce les muscles des épaules, du dos et du cou.

2) Parvatasana
Levez les deux mains au-dessus de la tête. Inspirez en levant les mains. Pliez légèrement le tronc et le cou vers l'arrière.
Chakra - Vishuddhi / OM crevette
Mantra - Om Ravaye nam-ah (loué par tous)
Favorise l'équilibre, favorise la digestion, exerce les muscles des bras et des épaules, tonifie la colonne vertébrale, favorise la flexibilité du dos et des hanches.

3) Namaskara Hastapadasana
Penchez-vous en avant jusqu'à ce que vos mains touchent le sol. Expirez en vous penchant en avant.
Chakra - Swadhistana / OM hram
Mantra - Om Suryaya nam-ah (le guide de tous)
Favorise la circulation sanguine, tonifie les voies abdominales, étire les muscles du dos et des jambes, stimule les nerfs rachidiens, stimule le système lymphatique.

4) Ekapada Prasaranasana
Étirez la jambe gauche aussi loin que possible en inspirant. En même temps, pliez le genou droit. Les mains doivent rester droites avec les doigts touchant le sol. Archez un peu le dos avec la tête inclinée vers l'arrière. Regarde droit devant.
Chakra - Ajna / OM hraim
Mantra - Om Bhanave nam-ah (le donateur de beauté)
Exerce la colonne vertébrale, renforce les muscles de la main et du poignet.

5) Bhudharasana
En expirant, prenez la jambe droite en arrière et placez-la le long de la jambe gauche. Soulevez les fesses. Laissez les mains droites supporter le poids du corps. La tête doit être placée entre les mains.
Chakra - Vishhuddi / OM hraum
Mantra - Om Khagaya nam-ah (stimulateur des sens)
Stimule la circulation sanguine, renforce le cœur, renforce les muscles des poignets et des bras, soulage la tension du cou et des épaules

6) Ashthanga Pranipatasana
Abaissez le corps au sol de manière à ce qu'il touche le sol en huit endroits - Les deux pieds, les deux genoux, les deux mains, la poitrine et la tête.
Chakra - Manipura / OM hrah
Mantra - Om Pushne nam-ah (le nourrisseur de tous)
Renforce les muscles des jambes et des bras, augmente la flexibilité du cou et des épaules, étire les muscles des bras, des épaules, du cou et du dos, exerce les muscles du dos, libère les tensions dans le cou et les épaules.

7) Bhujangasana
Soulevez le corps en utilisant les mains. Cambrer la tête en arrière.
Chakra - Swadhistana / OM hram
Mantra - Om Hiranyagarbhaya nam-ah (le créateur)
Stimule la circulation vers les organes abdominaux, tonifie le tube digestif, étire le haut et le bas du corps, favorise la souplesse dans le dos, stimule les nerfs de la colonne vertébrale.

8-12 sont similaires à 5-1

8) Bhudharasana
Chakra - Vishuddhi / OM crevette
Mantra - Om Marichaye nam-ah (destructeur de maladies)

9) Ekapada Prasaranasana
Chakra - Ajna / OM hrum
Mantra - Om Adityaya nam-ah (l'inspirateur)

10) Namaskara Hastapadasana
Chakra - Swadhistana / OM hraim
Mantra - Om Savitre nam-ah (le purificateur)

11) Parvatasana
Chakra - Vishuddhi / OM hraum
Mantra - Om Arkaya nam-ah (le rayonnant)

12) Namaskarasana
Chakra - Anahata / OM hrah
Mantra - Om Bhaskaraya nam-ah (l'illuminateur)

Terminer le tour en répétant les étapes. Seulement cette fois, commencer par prendre le pied gauche derrière à l'étape numéro 4 et avancer le pied droit à l'étape numéro 9. Une fois exécuté, vous aurez terminé un tour de Surya Namaskar. La pratique doit être faite à jeun, après le lever du soleil.

undefined

Avantages de l'exercice
Il profite aux articulations, aux ligaments et au système squelettique en améliorant la posture, la flexibilité et l'équilibre
Stimule la circulation sanguine
Bénéficie au système endocrinien et permet aux différentes glandes endocriniennes de fonctionner correctement. Il s'agit notamment de la thyroïde, des glandes parathyroïdes et de l'hypophyse ainsi que de la glande surrénale, des testicules/des ovaires
Aide les personnes souffrant d'insomnie
Il est bon pour le cœur et stimule le système cardiovasculaire
Tonifie le système digestif par l'étirement et la compression alternés des organes abdominaux. Il active la digestion et élimine la constipation et la dyspepsie
Il stimule le système lymphatique et soutient également la santé du système respiratoire
Influence la glande pinéale et l'hypothalamus pour prévenir la dégénérescence et la calcification pinéales
L'une des meilleures techniques pour garder votre sucre sous contrôle dans le diabète
Il donne vitalité et force. Il réduit également la sensation d'agitation et d'anxiété
Surya Namaskar soulage le stress, améliore la concentration et donne la paix intérieure

Soyez votre propre gourou et suivez-vous

Il est tentant en observant un individu qu'on trouve impressionnant de l’idéaliser - on le voit tel cet expert qui semble tout savoir, ce gourou évolué spirituellement, qui a tout compris - cette personne semble avoir toutes les réponses et semble être beaucoup plus sage que vous et si loin dans le processus d'évolution...
Alors, que fait notre petit ego? Il veut la même chose. Vite. Nous commençons donc à les suivre, sur Facebook, sur leur blog, nous leur réservons des sessions, simplement parce que nous voulons comprendre ce que nous devons faire pour y parvenir. Pour atteindre le même état merveilleux où ils se trouvent. Nous avons choisi notre héros. Celui en qui nous avons confiance. Celui que nous suivons. Notre gourou personnel. Et c'est reparti. Nous nous identifions à quelqu'un d'autre. Nous mettons cette personne sur un piédestal. Nous lui accordons plus de valeur que nous-mêmes, malgré le fait que nous sachions que nous devrions tout désidentifier, pour retrouver le Soi.

Ne pas s'identifier à quelqu'un d'autre
Le problème est que souvent nous ne réalisons même pas que nous nous identifions à quelqu'un d’autre, parce que nous pensons que c’est juste un échange spirituel dans lequel nous vivons et que nous apprenons d’un maître. Tant que le gourou choisi a les bonnes intentions, le problème n'est pas grave. Parce qu'alors, ils vous aidera à surmonter le besoin de les suivre et vous aidera à vous responsabiliser et à vous ramener à votre véritable moi intérieur et à votre véritable sagesse personnelle et individuelle.
Le problème survient quand le gourou que vous avez choisi connaît votre ego dans le besoin et l'utilise pour ses propres intérêts. Quand il sait utiliser l’énergie que vous dédiez à son idéologie pour lui-même. Pas pour la vôtre. Vous êtes en train de devenir un carburant énergétique pour quelqu'un d'autre qui satisfait ses propres besoins sans même le savoir.
Le monde métaphysique est devenu un grand marché et une grande entreprise, et il est difficile de trouver ceux qui sont vraiment là pour vous aider à aller de l'avant, en agissant de manière désintéressée et dans un contexte de transmission et d'amour, et non de leur propre ego.

undefined

J. Krishnamurti utilise le concept de prise de conscience du conditionnement social comme base de sa philosophie. Il a préconisé une philosophie qui, essentiellement, avance l'idée qu'il n'y a pas de gourou, pas d'enseignement, et que seul l'individu peut connaître sa propre conscience. Seul l’individu peut creuser suffisamment profondément dans sa propre conscience pour explorer et, éventuellement, se libérer de tout conditionnement social. Encore une fois, le conditionnement social prendrait en compte le fait que l’on soit ou non ouvert à la relation gourou / disciple. Krishnamurti a dit "êtes-vous conscient que vous êtes conditionné?" C’est la première chose à vous demander, pas comment vous libérer de votre conditionnement. Il se peut que vous n’en soyez jamais libéré et si vous dites: "Je dois en être libre", vous risquez de tomber dans un autre piège d’une autre forme de conditionnement.

Observez-vous très bien dans une situation comme celle-ci. Tous les guérisseurs autoproclamés n’ont pas les meilleures intentions pour vous. Comment savoir si quelqu'un est vraiment un maître du travail de lumière qui le pense vraiment honnêtement avec vous et veut vous soutenir? C'est très simple, voici quelques indicateurs.

- Ils comptent sur l'énergie naturelle. Ils savent que les personnes qui ont besoin de leur soutien y seront naturellement attirées.
- Ils sont silencieux. Ils partagent leur sagesse d'une manière non exigeante et tolérante. Ils n'investissent pas dans le marketing, ne vous bombardent pas avec des newsletters pleines de choses à acheter ou utilisent toutes les possibilités pour faire du bruit. Ils fournissent plutôt des informations et des indications utiles qui vous aident à trouver votre propre vérité.
- Ils posent des questions, donnent des impulsions et partagent leurs propres expériences. Ils n’ont pas de réponses toutes faites, car ils savent que vous devez trouver les réponses vous-même à l’intérieur de vous, chaque vie est différente.
- Ils ne prétendent pas que leur manière de faire est la seule valide. Ils vous encouragent à découvrir par vous-même ce avec quoi vous êtes en résonance et quelle est la bonne manière de le faire pour vous.
- Ils sont là pour vous quand vous avez besoin de vous défouler. Ils prennent le temps de répondre à vos questions lorsque vous vous débattez sans vous facturer à chaque fois.
- Ils ne vous rappellent pas pour planifier plus de séances. Ils vous aideront à accéder à l'indépendance sans vous maintenir en dépendance. Ils sont intéressés à vous perdre en tant que client - cela signifie que vous êtes guéri et que vous êtes prêt à passer à autre chose.
- Ils sont en permanence dans un lieu d'amour inconditionnel. L'amour inconditionnel est la lumière de la source. La plus haute fréquence de l'univers. C'est ce que font les travailleurs spirituels. Ils n'utilisent pas de basses fréquences. Il n'y a pas de colère, pas de provocation, pas de jugement, pas de peurs, pas de boutons sur lesquels on pourrait appuyer, car ils ne résonnent plus avec ces fréquences en tant qu'êtres entiers et guéris.
- Ils ne créent pas une foule qui les suit. Les vrais leaders n'ont pas besoin de ça. Un vrai chef spirituel est un modèle, pas quelqu'un qui a besoin des masses pour le suivre.

Tant que nous sommes au milieu de notre processus de réveil - d'éveil - les choses peuvent devenir très déroutantes et, bien sûr, il est formidable si nous estimons avoir trouvé quelqu'un à qui nous pouvons nous confier et sur lequel nous pouvons compter. Sachez simplement qu'il s'agit également d'un motif imprimé du passé, représentant des insécurités et une méfiance envers nous-mêmes. N'oubliez pas: nous ne trouverons jamais nos réponses à l'extérieur. Nous les portons tous à l'intérieur de nous.
La pensée créatrice fondamentale ne cherche pas dans son expression un résultat, une réalisation - ses résultats et ses expressions ne sont pas son aboutissement. Elle n'a pas d'aboutissement ni de but, car elle est éternellement en mouvement. La plupart des esprits cherchent un aboutissement, un but, une réalisation et se fondent sur l'idée de réussite. Une telle pensée se limite constamment, alors qu'il n'y a pas d'idée d'accomplissement mais seulement le mouvement continu de la pensée comme compréhension. En tant qu'intelligence fondatrice, alors ce mouvement de pensée est créatif.

Pour conclure
Selon les enseignements de Krishnamurti, l’individu n’atteindrait pas cette liberté de pensée, cette essence créatrice en s’appuyant sur une personne extérieure à lui-même. Certes, l'individu a parfois besoin de soutient, de concepts extérieurs, de quelqu'un qui met le doigt là où il faut parfois, juste pour porter un fait, une situation à sa conscience, ensuite le reste du travail appartient à l'individu lui-même, si il veut évoluer, ou pas... Krishnamurti, rappelle aux individus le pouvoir qu’ils ont de regarder en eux et de se découvrir, très probablement, pour la première fois.
Il n'y a pas d'autre vérité que la nôtre. Alors assurez-vous, malgré les luttes, les hésitations et l'insécurité, de ne pas laisser quelqu'un utiliser votre situation de manière non juste. Votre histoire ne ressemble à aucune autre. Vous devrez suivre votre propre chemin et trouver vos propres réponses. Tant que vous suivez quelqu'un d'autre, vous agissez toujours dans un lieu de peur, pas d'amour de Soi. Une fois que cela aura changé et que vous maîtriserez votre amour-propre, vous vous rendrez compte que la seule personne à suivre c'est vous. Vous serez votre propre gourou, et croyez-le vous serez fidèle à vous-même.

Les organes expriment nos émotions

D'après les connaissances ancestrales de la médecine védique (ayurvédique) ou bouddhiste, les organes de notre corps sont le reflet de nos émotions. En effet, cette médecine traditionnelle approche l'humain de manière holistique, c'est à dire une vision globale de l'Être dans son ensemble. Chaque organe du corps a bien entendu un rôle physiologique, c’est évident, mais il exerce également une fonction de "filtre de nos émotions". Et c’est exactement pour ces raisons, les émotions miroir, qu'en cas de lourdeur émotionnelle, la stimulation de points d'acupuncture, ou de massages sur des points précis aident à rééquilibrer la circulation des énergies bloquées, afin de retrouver une harmonie entre l'esprit et le corps.

Énergies et médecine Védique
Vieille de plusieurs milliers d’années, la médecine traditionnelle bouddhiste est une médecine dite holistique - elle prend en charge le patient dans une globalité - au-delà des simples douleurs ou manifestations physiques. Ces symptômes ne sont que le résultat de la dernière étape d'un sentiment ou d'une mémoire non réglée, ou déséquilibrée, le corps est le dernier moyen d'expression de l'Âme dans notre constitution en tant qu'Être vivant. Cette approche du malade, ou de la maladie (mal-a-dit), va clairement faire le lien entre le corps et l’esprit, ainsi donc on considère que les organes et les émotions sont totalement inter-liés. Le premier rôle de ces pratiques est de maintenir l’harmonie de l’énergie à l’intérieur du corps ainsi qu’entre le corps et les éléments extérieurs.

undefined

Cette médecine ancienne, considère que chaque Être possède une constitution unique et bien particulière dans laquelle tous les éléments inter-agissent, selon un équilibre individuel. Chez deux personnes différentes, un même symptôme (comme un mal de tête) ne relèverait donc pas d’une même cause mais d’un déséquilibre propre à chacune de ces personnes en particulier. Finalement, pour que la santé puisse se maintenir sur le long terme, l’harmonie doit donc résider sur tous les plans - dans chacun des organes de l’individu, mais aussi entre les organes eux-mêmes, et entre l’individu et son environnement. Ainsi, le moindre désordre psycho-émotionnel se traduira au niveau d'un organe précis.

Les liens globaux entre nos organes et nos émotions sont d'une grande subtilité, mais ils permettent dans un premier temps déjà d'expliquer certains phénomènes physiques ou physiologiques, ou d'en trouver l'origine personnelle et individuelle, quant à votre histoire de vie, ou aux évènements que vous avez vécus, ou que vous traversez en ce moment.

La Peur
Les Reins et la Vessie sont des organes associés à la peur. Elle correspond à la prise de conscience d'une nécessaire mise en mouvement. Nous pouvons également parler ici de peur existentielle, que nous portons tous dans nos gènes, et qui est enfouie au plus profond de notre Être. Mais lorsque nos reins fonctionnent moins bien, elle plus ancrée et problématique. Ou encore la peur de l'abandon - lorsqu'on se sent abandonné, les reins peuvent réagir sous forme d’infection, de calcul, d’hypertension... C'est pourquoi le traitement des méridiens du Rein et de la Vessie s'avère essentiel dans tous les phénomènes d'angoisse, de stress, de peurs que peut rencontrer un individu.

La Colère
Le Foie et la Vésicule Biliaire, sont des organes associés à la colère. Le Foie maintient l’ordre à l’intérieur du corps et de l’âme d’un regard clair et nous permet de faire des projets et de voir nettement où nous voulons aller. Mais en cas de déséquilibre, il peut également déclencher des sentiments de blocages. Il apparait alors un tempérament impatient, apte à la colère, à la rigidité mentale et physique.

La Colère Refoulée
Par contre, de la colère non-acceptée ou consciemment ignorée, provoque une stagnation de l'énergie, et pourra s'accompagner de symptômes tels que des ballonnements abdominaux, règles irrégulières, soupirs fréquents, oppression de la poitrine, boule à l'estomac ou dans la gorge et même certains états dépressifs...

La Violence des Mots
Les organes de la Tête et le Cerveau sont liés aux colères brutales (coup de sang - mot de trop - on parle plus vite qu'on ne le pensais...) Exprimée violemment, elle occasionnera souvent des symptômes à la tête: céphalées et migraines, rougeurs dans le cou, visage rouge, yeux rouges, sensation de chaleur dans la tête, goût amer dans la bouche, vertiges et acouphènes.

La Réflexion Incontrôlable
L'axe Estomac, Rate, Pancréas, abrite la pensée qui nous permet de réfléchir, d'étudier, de nous concentrer et de mémoriser. S'il est déséquilibré, il devient ardu d'analyser les situations, de gérer les informations, de solutionner les problèmes ou de s'adapter à du nouveau. La réflexion peut se transformer en rumination mentale ou en obsession, et la personne se réfugie dans sa tête. A l'inverse, si l'énergie circule correctement, nous aurons les pensées claires. Ceci est lié à l’estomac, ce n’est pas pour rien qu’on surnomme le ventre '"le deuxième cerveau".

La Joie
Le Coeur et l'Intestin Grêle font circuler l'énergie dans le corps en entier, et le sang avec une sensation de légèreté, et absorbe les bien faits des aliments absorbés, ils sont liés à la sensation de bonheur de bien-être. C’est la joie interne, spontanée inhérente à l’individu qu’il faut différencier d’une joie liée à une cause externe. Ce mouvement est en lien avec la circulation sanguine et le coeur. C'est ce qui est mis en oeuvre pour vivre la joie, faire circuler en soi le bonheur d'exister, et amener le soleil en soi. Ainsi, les maladies mentales ont souvent pour cause un déséquilibre du Coeur. D'une manière générale, le coeur symbolise en Orient comme en Occident, les penchants émotionnels, l'amour ou la haine. L'équilibre de ces organes engendrent le calme et la sérénité émotionnelle.

La Nostalgie et la Tristesse
La tristesse constitue une réaction normale et essentielle à l'intégration et à l'acceptation d'une perte, d'une séparation ou d'une grave déception. Les organes liés à cette émotion sont les Poumons (souffle également) et le Gros Intestin. Elle nous permet ainsi de reconnaître notre attachement aux gens, aux situations ou aux choses perdues. Mais une tristesse vécue sur une trop longue période peut devenir pathologique - elle diminue ou épuise l'énergie et attaque le poumon, entraînant l'essoufflement, la fatigue, les états dépressifs ou encore la voix faible. L'intériorisation est utilisée pour un nécessaire retour sur soi. Ces organes sont en lien avec la peau également, mais aussi celle qui entoure les organes. Chez une personne dépressive, par exemple, le praticien se focalisera sur les liens poumon-gros intestin car le déséquilibre au niveau de ces organes crée ensuite des peurs irrationnelles et bloque la dynamique d'action.

undefined


Pour conclure
Travailler sur la conscientisation de nos sentiments et émotions, permet déjà de réaliser ce qui se passe en vous. Se concentrer sur l'organe en question permet de remettre le corps en mouvement, de percevoir ses fonctions physiologiques et de redonner à l'esprit un équilibre justement dosé, c'est-à-dire par exemple une colère créatrice, une joie porteuse, une réflexion constructive ou encore une nostalgie bien dosée!
Attention: cette analyse et recherche personnelle ne remplacera jamais une consultation chez un médecin, c'est évident ! Mais elle permet une première approche de compréhension individuelle qui peut être une aide puissante...

Accueil ← Billets plus anciens