Le BLOG by Clément
clément voyance blog

Nouvelle Lune du 24 mars 2020

C'est un article un peu lourd et long, mais il ne pouvait être que comme cette Nouvelle Lune qui a lieue dans le signe du Bélier. Elle indique l'obligation d'actionner par soi-même, d'être responsable de ses actes, de lutter contre ce qui doit être combattu, et de générer de nouveaux potentiels, afin de pouvoir aller vers de nouvelles étapes, créer une nouvelle dynamique... Cette lunaison est d'une influence très difficile, elle continue d'alimenter et de dynamiser les principes d'infection et de maladie, elle génère également des hausses toutes martiennes de la perte (mort) et l'augmentation du chagrin. Ceci est dû à cette Nouvelle Lune conjointe à Chiron, à la Lune Noire, et tout cela en carré aux Nœuds Lunaires, nous expose donc aux blessures karmiques, ce qui veut dire que l'enseignement de ce virus n'est clairement pas un hasard, et qu'il va falloir regarder en face le réel problème et agir autrement. J'en avais parlé dès le début - "citation: Du point de vue collectif Neptune en aspect peut être problématique, à cause d'une part au sextile à Jupiter, lui-même en conjonction aux Nœuds Lunaires, plus le sextile de la Nouvelle Lune à la Lune Noire et à Chiron, générant un risque de maladies infectieuses à gros potentiel de contamination sur des régions entières du globe...">> Retrouver l'article.
Heureusement un sextile de la Nouvelle Lune à Saturne, qui vient de rentrer dans le Verseau, le signe des nouvelles impulsions, des grands changements, de la destruction des anciens formats et des nouvelles perspectives, c'est une influence communicante et positive dans cette lunaison.

undefined

Nouvelle Lune en sextile à Saturne
Cet aspect vous fait sentir protecteur et responsable envers votre famille et votre partenaire. Vous montrerez combien vous vous souciez d'eux de manière pratique, au quotidien et non à travers des manifestations publiques d'émotion, cela se fait dans l'intimité, et comme par hasard nous sommes dans une période de confinement. Votre tâche consiste à vous nourrir et à vous réconforter grâce à de la nourriture, un abri et une épaule sur laquelle pleurer.
Vous pouvez vous sentir émotionnellement réservé et essayer d'éviter les situations sociales. C'est le bon moment pour partager des émotions plus profondes et plus sérieuses avec un être cher. L'engagement, la fidélité ou la maison familiale peuvent être des sujets d'intérêt maintenant.
Dans cette lunaison, Saturne donne la patience et la persévérance nécessaires pour traverser ces moments très difficiles. Il donne une attitude sérieuse et responsable et vous fait vous concentrer sur les questions pratiques. C'est une bonne période pour s'investir et accomplir des tâches sérieuses ou difficiles, demander conseil à des professionnels et des aînés (qui ont vécu bien pire: comme la guerre), des personnes d'expérience et ensuite impulser, et partager ce que vous avez appris, ou votre sagesse, avec les plus jeunes.
Vous pouvez exercer vos fonctions et/ou prendre des/vos responsabilités avec soin et patience. Les responsabilités partagées devraient également être prises en compte, donc au niveau institutionnel, politique, scientifique etc. Ainsi, les leçons à apprendre, le sont à tous les niveaux, et que la facture sera présentée aux responsables ou aux personnes qui n'ont pas assumé leurs responsabilités...

Nouvelle Lune en conjonction à Chiron
Chiron est un astéroïde qui représente les blessures (karmiques) totalement inconscientes. Ces blessures vont nous enfermer dans des processus de répétition d'une schématique de quelque chose que nous reproduisons, sans nous en rendre compte, mais qui est totalement enfermant tout en entretenant la douleur. Cette conjonction expose donc vos blessures les plus douloureuses, physiques et émotionnelles au grand jour, et vous n'avez pas d'autre choix que d'affronter ce que vous ne vouliez pas voir... Car si vous n'ouvrez pas les yeux de la compréhension, vous entretenez la blessure et cela causera donc automatiquement encore plus de mal-être, générant de nouveau la maladie, un accident ou des pertes supplémentaires.
C'est une blessure profonde dans votre âme mais aussi, par la capacité à lâcher prise, qui permet la guérison, et donc la possibilité de vous guérir et de guérir les autres.
Une prise de conscience accrue de ces blessures peut vous rendre plus sensible à la douleur dans un premier temps, car elles seront conscientisées, là, en face de vous. Vous pouvez même avoir peur de vous exprimer, mais il est important que vous ne gardiez pas la douleur enfouie à l'intérieur. Une empathie et une compréhension accrues signifient que les blessures de vos proches deviendront également plus apparentes et vous affecteront plus profondément.
Chiron orbite entre Saturne et Uranus et rassemble ces deux mondes, nous reliant à l'univers entier. De la même manière, dans son orbite, Chiron est le lien de connexion entre les archétypes conscients représentés par les planètes visibles à l'œil nu (toutes les planètes jusqu'à Saturne), et les aspects inconscients représentés par Uranus, Neptune et Pluton. Cette lunaison va donc nous obliger à comprendre la douleur de l'existence. Le simple fait d'être en vie peut alors être une peur atroce. Vous avez à assumer qui vous êtes, vous faites face à votre propre Être. Vous devrez suivre votre propre chemin et créer vos propres règles, et les assumer, tout en prenant conscience que les règles existantes de notre système ne correspondent plus à une évolution positive. Vous découvrez au final qui vous êtes et qui vous voulez être en récupérant les pièces manquantes de vous-même. Vous êtes intrinsèquement, failliblement humain.
En fin de compte, le but de Chiron est de restaurer l’intégralité. Cette période ré-actualisera tous les thèmes chironiques de votre/notre vie, individuellement mais aussi sociétalement, vous/nous demandant de vous/nous (re)-connecter avec le chaman intérieur, guérisseur, la voie de la raison et de la compréhension des blessures, et des erreurs que nous reproduisons. Ce n'est donc pas un hasard encore une fois si ce virus s'attaque aux poumons, qui sont le siège de la tristesse et des douleurs non exprimées... Les personnes décèdent par manque d'oxygène, écrasées par des blessures existentielles ou des souffrances non exprimées dans leur vie... ?

Nouvelle Lune en conjonction à la Lune Noire
L'élément essentiel de l'histoire de Lilith - la Lune Noire - est un principe d'attirance, répulsion entre ce que vous devons accomplir et ce que nous faisons réellement, c'est à dire à l'opposé, comme si nous mettions tout en œuvre pour ne pas nous accomplir. Avec cette Nouvelle Lune placée ici, on voit bien l'obligation de se ranger, d'être dans son cocon, de prendre du recul, pour pouvoir actionner plus tard quelque chose de neuf, une fois la crise passée... Mais on voit aussi apparaître dans la société des gens totalement récalcitrants à ce confinement, ou qui brandissent "la privation des libertés individuelles" pour justifier leur rébellion...
Cet aspect indique que les émotions sont très impliquées dans une forme conversation intérieure avec le féminin naturel, la sensibilité et les blessures/peurs de Chiron en plus - ce sera donc la réception, la perception, la gestation de quelque de nouveau, pour certaines personnes - ou à l'opposé - pour d'autres personnes, l'axe sauvage et incontrôlable et rebelle.
Cela pourrait conduire à des comportements déséquilibrés, violents individuellement ou collectivement (disputes, émeutes...) s'il n'est pas accepté de vivre, ou traverser tout le spectre complet des possibilités émotionnelles disponibles pour un humain.
La nécessité d'une pulsion créatrice de base et naturelle fait partie intégrante de chacun de nous. C'est préhumain - c'est quelque chose que nous avons en commun et qui nous lie à toute la vie présente sur terre.

Nouvelle Lune en carré aux Nœuds Lunaires
Les Nœuds Lunaires indiquent notre chemin spirituel. Issus de la tradition indienne, les Nœuds Lunaires se fondent sur une idée simple: chacun d'entre nous à une mission ici-bas, un destin, un cheminement qui lui est propre. La vie est, selon cette philosophie, une école, l'axe des nœuds renseigne premièrement nos acquis (nœud sud, notre karma, témoin de notre héritage spirituel ou de nos vies antérieures) et deuxièmement sur nos buts sur cette terre (nœud nord , notre dharma, sens de notre incarnation présente).
Ainsi le Nœud Nord actuel en Cancer, nous demande de prendre racine, de nous ancrer dans des valeurs originelles, instinctives, d'identifier nos blessures pour pouvoir acquérir un nouveau pouvoir de création (individuellement et collectivement). Et le Nœud Sud en Capricorne, indique le besoin de revoir nos schémas, notre mode de fonctionnement, notre société, notre but dans l'existence (individuellement et collectivement).
Ainsi cet aspect nous oblige à passer à l'action, il n'est plus le temps de la réflexion, des peurs, il est venu le moment de régler sociétalement et individuellement ce qui doit l'être, tout en prenant en compte (Chiron et Lune Noire) nos blessures, de quoi nous souffrons donc, et comment on peut y remédier concrètement, au niveau de ce dont nous avons besoin basiquement pour prendre racine, et au niveau sociétal et politique pour faire évoluer tout cela dans un nouvel élan créateur et actionnel.

undefined

Mars en conjonction à Pluton
Cet aspect en Capricorne, est très puissant et peut apporter une augmentation incroyable de l'ambition, voir une soif de pouvoir chez certains. Une tendance à l'égoïsme peut conduire à un comportement impitoyable et même à la violence si quelque chose gêne, évitez une tendance à la méchanceté, aux taquineries et à l'intimidation.
Vous ne pouvez pas ignorer cette énergie puissante et essayer de l'enterrer ne fera que provoquer des explosions d'humeur ou une action subversive. Si vous ne poursuivez pas vos désirs et n'exprimez pas cette énergie volontaire, elle peut se manifester avec les personnes ou les événements autour de vous. Ce serait plus dangereux car vous avez moins de contrôle sur de telles situations. Donc essayez de vous défouler en faisant du sport, même à la maison!
Cette période est le bon moment pour travailler de manière indépendante sur quelque chose qui vous passionne. Vous aurez l'endurance et la force pour réussir des tâches difficiles. Un éclat de créativité peut être utilisé pour effectuer des transformations majeures dans votre vie.
Du point de vue sociétal, il y a un potentiel d'augmenter l'énergie vibratoire à un niveau supérieur. De transformer cette énergie primaire brute pour trouver des solutions concrètes à mettre en place pour résoudre les problématiques. C'est aussi le signe majeur que quelque chose doit mourir dans notre société, nos systèmes, notre mode de fonctionnement, politique, économique,  industriel, institution... (mort de dirigeants politiques également)
Mais malheureusement cela sera aussi le début du plus gros pic de mortalité lié à ce virus, à cause de Jupiter qui sera également en conjonction de Pluton le 4 avril 2020, donc ça va augmenter sans cesse jusque là...

Pour conclure
Il s'agit d'une Nouvelle Lune complexe et difficile et qui, comme par hasard semble totalement appropriée à la situation que nous vivons dans ce monde malade. Malade des problématiques égoïstes individuelles, des personnes uniquement centrées sur leur petit moi, et malade des problématiques sociétales, dans un système ne fonctionnant pas, à bout de souffle... Cette période est donc à nouveau associée à la maladie, au malheur, mais aussi au changement obligatoire!
Chiron représente ces blessures et cette souffrance de votre âme qui vont refaire surface, car comme nous sommes confinés, nous ne pourrons plus fuir et occulter ces peurs en s'occupant à des choses futiles. Mais c'est aussi les peurs dues à la pandémie. La Lune Noire, les Nœuds Lunaires, augmentent encore cette tendance, mais n'oublions pas, que c'est par le lâcher prise, la compréhension de ce qui ne marche pas, l'arrêt de la répétition des schémas de souffrance que nous entretenons, et la mise en route d'actions nouvelles, que Chiron nous amènera à la guérison.
C'est donc une Nouvelle Lune pour rentrer dans son cocon, se protéger, se nourrir (de tout) et guérir. Cette phase va durer quatre semaines jusqu'à la Nouvelle Lune du 22 avril. À partir de ce moment là nous y verrons à nouveau plus clair, (si les blessures et les leçons de vie sont intégrées)...

Soleil en Bélier

Le Soleil est en Bélier du 21 mars au 19 avril, le Bélier est le premier signe du zodiaque, qui vient avec le printemps, et la force de libération de l'énergie en cette saison qui permet à la nature de reprendre son cycle naturel. Les Béliers sont gouvernés par la planète Mars, leur conférant une nature directe et ardente qui leur donne une longueur d'avance sur les autres. Ils prennent en charge une situation, et leur sentiment de certitude fait généralement en sorte que les autres les suivent, cela en fait des leader nés.

undefined

Le Bélier veut réaliser de grandes choses et est alimenté par une pulsion intérieure qui est une force avec laquelle il faut compter. Leur esprit brillant et leur capacité à initier peuvent faire d'eux des pionniers. Parfois, la course à l'action peut leur faire prendre des risques inutiles, ou aller de l'avant sans avoir réfléchi ou anticipé des détails cruciaux. Les natifs de ce signe apprennent à la dure, en sautant avant de regarder. Mais étant un signe actif, le Bélier apprend au mieux par l'expérience, et même en se trompant.

Avec un esprit qui filtre ce qui est non-essentiel, cette vue claire les aide à faire des progrès rapides dans la vie. Une fois fixés sur un but, ils peuvent être obstinés. Impulsifs, ils peuvent exploser avec une puissance qui laisse les autres sur place. Certains pourraient les considérer comme des enseignants - ils enseignent la volonté, la légitime défense et la confrontation directe. Leur style pour certains est trop brutal, voire violent. Mais si vous êtes à la hauteur d'un tel esprit, vous n'oublierez jamais d'être entraîné par le pouvoir de cette force vitale dynamique.

Les Béliers aiment socialiser. Ils aiment l'excitation et le plaisir de sortir avec des amis et passer un bon moment. Ce sont des passionnés, et quand ils aiment, ils aiment ! Ce sont, malgré leur apparente force, des êtes sensibles et très généreux, encore une fois donnant sans compter... Beaucoup vont sauter rapidement à l'aide de quelqu'un sans penser à eux-mêmes. Ils apprécient les gens qui les défient intellectuellement ou qui proposent quelque chose de nouveau. Rester à la maison les ennuie et les irrite. Ils sont nés extravertis. Leur personnalité n'est pas subtile. Ils peuvent être rapides à se mettre en colère, mais ils pardonnent aussi facilement dans la plupart des cas. Ils ont tendance à être honnêtes et peuvent souffrir d'un manque de tact à cause de cela.

Tendances générales
Lorsque le Soleil se déplace en Bélier, le tout premier signe du zodiaque, nous revenons à la vie avec une poussée d'excitation et de motivation! Ce transit initie la saison printanière et une toute nouvelle année astrologique, c'est donc un grand moment pour de nouveaux départs. Nous n'avons pas besoin de savoir où nous allons nous retrouver et nous n'aurons pas encore toutes nos stratégies en place - le Soleil en Bélier consiste à mettre les choses en mouvement, sachant que nous pouvons improviser à partir de là.
Cette période nous encourage à laisser aller le passé et le futur afin de vivre pleinement dans le moment présent. Cette transition n'est pas là pour nous mettre à l'aise, elle est là pour susciter l'imagination, nous aider à repartir à zéro. C'est l'énergie pionnière du Bélier qui nous propulse vers l'avant, brisant les vieilles habitudes et les schémas afin que nous puissions découvrir de nouveaux mondes.

Lettre ouverte

Ce virus encore une fois nous sert de prise de conscience... Ce n'est pas le virus qui est dangereux c'est le comportement de l'homme qui le propage... Petite fable d'introduction Dieu créa la peste pour apprendre la solidarité aux hommes et promis qu'il n'y aurai que 1000 morts. Mais à la fin de la pandémie il y en avait 100000, alors l'homme demanda à Dieu pourquoi il n'avait pas tenu sa promesse, il répondit qu'il avait tenu sa promesse et que si l'homme avait été raisonnable et respectueux des autres il n'y aurait pas eu plus de morts, or son comportement égoïste, de non respect des règles sanitaires, en faisant des réserves superflues tous en même temps agglutinés, de fuite à la campagne pour propager la peste, c'est cela qui vous a condamné...

De Cristina Comencini - Réalisatrice et écrivaine

Chers cousins français,
Si on arrive à survivre, le problème, en Italie, sera de comprendre si les couples, avec ou sans enfants, les femmes et les hommes seuls, résisteront à l’enfermement dans leur maison, s’ils réussiront à rester ensemble, à jouir encore de la compagnie réciproque ou de la solitude choisie, après une convivance forcée et ininterrompue d’un mois entier. Le décret du gouvernement dit que nous pouvons sortir pour faire une promenade, mais seulement avec ceux qui vivent déjà avec nous, pas d’amis ou d’amies, pas même de visites à des parents qui vivent dans d’autres maisons. Seule la famille proche, ou personne si nous sommes seuls. Pas de cinémas, pas de théâtres, pas de concerts, musées, restaurants, bureaux, écoles, universités. Seul un membre de la famille peut aller faire les courses. Devant les supermarchés, il y a des queues silencieuses de gens portant le masque, chaque personne doit être à 1 mètre de distance d’une autre, qui attend la sortie de quelqu’un pour pouvoir entrer à son tour. Même chose devant les pharmacies. Dans la rue, on fait un écart quand on croise un autre passant.

Beaucoup d’entre nous ont pensé au Décaméron de Boccace. Vers l’an 1350, fuyant la peste, un groupe de jeunes, sept femmes et trois hommes, se réfugient hors les murs de Florence, et, pour passer le temps, se racontent des nouvelles, substituent un monde imaginé au monde réel, en train de s’écrouler. D’autres relisent la Peste d’Albert Camus ou les pages des Fiancés d’Alessandro Manzoni qui décrivent une autre épidémie de peste, celle de 1630, au cours de laquelle tous les nobles qui pouvaient le faire fuyaient Milan, comme cela s’est passé ces jours-ci, dès que la ville a été classée «zone rouge». Comme si on pouvait fuir sans apporter les dégâts dans les lieux où l’on se réfugie, ou en considérant que le sort des autres nous est indifférent.

undefined

Les journalistes écrivent qu’il ne faut pas nous plaindre et nous rappellent ce qu’ont subi nos parents durant la guerre. D’autres accusent les jeunes de ne pas respecter les règles parce qu’ils sortent le samedi soir, n’ont pas peur, sont jeunes et pensent que les vieux sont les seuls qui tomberont malades. Un acteur italien d’un certain âge leur a demandé s’il était juste de faire mourir tous les grands-pères en même temps. On voudrait qu’un poète vînt à la maison pour nous raconter des histoires, et amuser nos enfants. Jamais Internet n’a été aussi important. Les tchats en ligne entre amies, sœurs, membres de la famille, sont très fréquentés. Dans les jours qui ont précédé la fermeture de tout, on s’échangeait des milliers de gifs et d’images amusantes sur le virus, des vidéos désopilantes tirées de vieux films. A présent l’atmosphère est plus lourde, nous restons dans le silence – avec l’ordre intimé par le gouvernement : ne bougez pas ! Ça a l’air facile. Dans l’un des posts drôles qui circulent, on lit : «Ça n’arrive pas tous les jours de sauver l’Italie en restant en pyjama.» On rit – mais jaune.

Est arrivé le moment de la vérité, pour les couples qui ne se supportent pas, pour ceux qui disent s’aimer, ceux qui vivent ensemble depuis une vie entière, ceux qui s’aiment depuis peu de temps, ceux qui ont choisi de vivre seuls par goût de la liberté ou parce qu’ils n’avaient pas d’autre choix, pour les enfants qui n’ont plus école, pour les jeunes qui se désirent mais ne peuvent pas se rencontrer… Nous sommes tous appelés à nous inventer une nouvelle vie, à nous sentir proches même si nous sommes éloignés, à régler nos comptes avec un sentiment que nous évitons à tout prix : l’ennui. Et la lenteur aussi, le silence, les heures vides – ou pleines des cris des enfants enfermés à la maison. Nous avons en face de nous la vie que nous nous sommes choisie, ou que le sort nous a donnée, notre «foyer» – non celui de la maladie mais celui que nous avons construit au cours des années. Je nommerais cela une épreuve de vérité. Ces jours-ci, ce qui gagne, c’est aussi la vie virtuelle, étant donné que nous ne pouvons pas nous toucher. Les films à la télé, les séries, Netflix, Amazon, Google… Nous passons encore plus d’heures devant nos ordinateurs, ou la tête penchée sur nos portables.

Mais de temps en temps, on sature, on n’en peut plus de ça, on lève la tête et on découvre plein de choses. Le fils qu’on pensait être encore un enfant est devenu un jeune homme, et on ne s’en était pas aperçu ; il nous dit, en souriant : «Maintenant, t’es bien obligée de rester avec nous, hein ?» On fait frénétiquement le ménage dans les maisons, on nettoie le frigo, on met en ordre les livres – puis on fait une pause, et on remarque que dans la cour le cerisier est en fleurs, on reste une demi-heure à le regarder et on a l’impression qu’on ne l’avait jamais vu. On envoie de façon compulsive des messages pour ne pas se sentir seul, et un coup de fil peut durer une demi-heure, comme lorsqu’on était jeunes et que les temps n’étaient pas ceux d’aujourd’hui, qu’on faisait l’amour au téléphone. Il arrive aussi qu’une amie te dise : «Peut-être demain on peut faire une promenade ensemble, en se tenant à distance, qu’est-ce que tu en penses ?» Et l’idée te fait venir un frisson de plaisir interdit. Nous sommes en train de vivre de façon différente des moments de notre vie de toujours, et elle nous paraît nouvelle parce qu’elle est la même mais renversée : les objets, les personnes sont devenus visibles, et l’habitude s’est dissipée, l’«habitude abêtissante, comme l’appelle Proust, qui cache à peu près tout l’univers».

Chers cousins, je souhaite de tout cœur que tout ça ne vous arrive pas, ou, si ça devait arriver, que ce soit une expérience à ne pas oublier. Demain, lorsque la porte de la maison se rouvrira, que nous courrons à la rencontre du temps rapide, des fragments de choses et de personnes seulement effleurées, et que les rêves, l’art, seront la seule et unique partie renversée de notre vie, souvenons-nous qu’une autre couche peut recouvrir les jours et les révéler dans le bien comme dans le mal – une fois surmontés le vide, l’ennui et la peur."


Source: Libération

undefined

Introspection - Amélioration de Soi et du Monde

Aujourd'hui notre monde est malade... Je vais me servir de l'astrologie pour expliquer simplement ce qu'il se passe... Disons le franchement, ce virus, qui a une origine écologique, (les chauves-souris ont dû fuir leurs habitats, détruits par l'homme, pour se réfugier dans les villes, dans le but de se nourrir et de se protéger et donc ont transmis le virus à l'homme - Uranus en Taureau, bouleversement de la nature et depuis mars 2019 - surtout une prise de conscience) nous oblige à constater ce qui ne va pas ! Le virus est ensuite diffusé par Neptune en Poissons, et avec le soutient Mercure qui transite en Poissons actuellement, d'abord rétrograde dans toute la période d'apparition du virus, en février 2020, compliquant la communication, tout était flou, alimentant les peurs. Puis Mercure est redevenu direct en permettant de nouvelles mises en place et un début de meilleure communication depuis le 9 mars 2020.
Les Poissons sont également le signe de l'enfermement, des prisons, des cloîtres, des hôpitaux et des peurs que l'on ne contrôle pas... Et Mercure c'est la planète de la communication, on voit donc là, pourquoi à quel point l'information a été mal transmise, était floue et confuse, faussée pendant toute la période rétrograde en Poissons en sur-alimentant les peurs. Même la communication des mesures sanitaires ne prend pas, des décisions incohérentes sont prises, et les gens ne comprennent pas la mesure de ce qu'il se passe...
La première amélioration de toute cette situation commencera autour du 25 avril 2020... 

Ce virus vient bousculer toutes nos certitudes, sur la fiabilité notre système, politique, économique, scientifique, totalement incompétent à résoudre cette problématique...
Nous étions dans l'illusion totale en croyant que nous savions tout, que nous maîtrisions tout. Alors la solution adoptée par les gouvernements est la peur (ils ont peur eux-mêmes), car ils ne savent pas quoi faire, générant donc l'enfermement, pour tenter de reprendre le contrôle par leur pouvoir politique -en perte de stabilité- et tout ceci est visible en astrologie... J'y reviendrai plus tard.
De plus, Uranus en Taureau, vient bousculer l'économie, l'argent, les possessions également, en plus de la nature. La semaine du crack boursier (9 mars 2020) - Vénus (planète des valeurs et ainsi de l'argent, maître du Taureau) est passée sur Uranus, dans son signe donc - et là: effondrement des bourses... Il n'y a pas de hasard !
La dernière fois qu'Uranus était en Taureau, en 1936, c'était l'arrivée d'Hitler au pouvoir, et on voit bien là dedans le besoin de posséder le pouvoir, par les dirigeants de l'époque et ceux d'aujourd'hui... Je rappelle une anecdote historique, peu avant cette période les allemands devaient allaient acheter une baguette de pain avec une brouette de billets de banque, tellement l'argent ne valait plus rien ! Il y a aussi eu des prises de conscience écologiques à la même époque, les gens avaient d'ailleurs une vision écologique d'avant-garde concernant l'agriculture par exemple...

Cette illusion collective est tout d'abord une illusion individuelle, car aujourd'hui les gens pensent savoir plein de choses, nous sommes sur-informés partout, mais mal informés en fait, fake-news, infos sans véritable contenu, informations débiles et répétées tous les quart d'heure...
Les gens font le tour du monde pour découvrir plein de choses, mais en fait ils n'apprennent rien de la vie... Ils ne font même pas le tour d'eux-mêmes, mais ils fuient en "découvrant" le monde... C'est une fuite, au même titre que les drogues, l'alcool, (influencé par Neptune à nouveau, les illusions et les fuites netpuniennes), pour échapper à ses problèmes, à son vrai Soi...
Aujourd'hui il y a tout un culte de la superficialité... Nous avons érigé la science comme toute puissante telle une nouvelle religion, accordé une foi en des personnes sans valeurs, à qui nous donnons de l'importance... (Neptune encore, qui donne foi en de faux Dieux). Tout cela c'est de l'illusion, l'illusion de connaître, l'illusion d'avoir foi en quelque chose ou quelqu'un, l'illusion de se connaître... Connecter à qui nous sommes, est un travail long et complexe, et comme c'est dur, on y va pas, on fuit...

Sauf que ce virus vient nous rappeler cet apprentissage essentiel, qui est de se connaître, connaître la vie, son fonctionnement, les véritables valeurs de l'existence. Ce qui se passe, nous ramènera à totalement redéfinir notre système, politique, institutionnel (EU, ONU...) économique, scientifique, industriel, alimentaire, pharmaceutique, écologique... Car force est de constater que tous ces systèmes sont inefficaces, mal gérés et détenus par des personnes uniquement intéressées par leur ego, par le pouvoir et/ou l'argent... sans considération humaine.
La conjonction Saturne - Pluton du 12 janvier 2020 en Capricorne, vient bousculer et détruire tous les systèmes anciens, désuets, ne fonctionnant pas... Ces institutions, etc, vont essayer de s'accrocher à leur pouvoir, mais plus elles le feront, plus elles vont le perdre, car elles ne se remettent pas en question fondamentalement... Tout s’effondrera dans les trois ans au maximum, comme cela a toujours été le cas lors des conjonctions Saturne - Pluton, pour laisser place à un nouveau système de valeurs humanistes. Pour ramener en local notre production, notre économie, notre alimentation, notre politique, rapprocher les gens, s'ouvrir à de nouveaux concepts, une nouvelle façon plus équitable de faire les choses...
J'avais publié un article sur cette conjonction >> Retrouver l'article

Nous voilà donc cloîtrés dans nos peurs, enfermés à la maison, obligés de se préserver individuellement, par des évènements, qui comme par hasard se produisent, pour faire ce travail d'introspection que les gens fuient depuis bien trop longtemps... La vie nous oblige ! Alors prenez le temps, de prendre le temps, de faire ce travail d'amélioration de Soi et de connaissance de Soi, sans fuir... Sans vous fuir...

undefined

L'introspection consiste à examiner ses propres pensées, sentiments et sensations afin de mieux comprendre. Être introspectif est souvent une qualité rare chez les jeunes adultes, et pour cause: ralentir et prendre une pause dans nos vies folles n'est pas toujours la chose la plus facile à faire. Cependant, les évènements actuels nous réservent maintenant une pause obligatoire et nécessaire pour l'auto-examen peut être beaucoup plus utile que vous ne le pensez individuellement et collectivement. Voici la façon dont l'introspection peut être un outil positif dans votre vie.

Vous permet de remarquer des modèles négatifs dans notre vie
Peut-être que vous continuez à ramper dans cette relation toxique, en vous convaincant que malgré toute la frustration et l'incohérence, la personne finira par changer. Peut-être que vous prenez continuellement le temps d'un collègue, retardez vos propres tâches et nuit à votre progression à long terme. Quel que soit le cas, l'introspection vous permet de reconnaître ces schémas, et comment et pourquoi ils ont un effet néfaste sur vos émotions et vos perspectives. À partir de là, vous pouvez envisager des approches alternatives à ces situations et, éventuellement, vous éloigner complètement des facteurs de stress.

Vous permet de rester concentré sur une vue d'ensemble
Lorsque nous n’avons pas d’objectif global à l’esprit, nos tâches quotidiennes perdent tout leur sens et deviennent de plus en plus frustrantes. Par conséquent, il est important d'avoir une vision claire de l'endroit où vous voulez vous voir à l'avenir. Notez-le si vous le devez, et n'oubliez pas de vous rappeler continuellement ce que vous espérez accomplir en fin de compte. En conséquence, vous aurez une attitude plus positive envers vos obligations actuelles.

Vous empêche de vous soucier de choses hors de votre contrôle
Un embouteillage exaspérant, un patron qui ne prend jamais en compte vos opinions, une averse torrentielle lorsque vous avez planifié un week-end à la plage. Peu importe combien de fois on nous a dit de ne pas insister sur ce que nous ne pouvons pas changer, nous le faisons quand même. Il est difficile de se rendre compte que nous n'avons pas toujours un contrôle total sur le résultat, et parfois, nous n'avons pas d'autre choix que de nous adapter à des conditions défavorables. L'introspection nous permet éventuellement de nous détacher de ces aspects sur lesquels nous n'avons aucune influence, et plutôt de diriger notre énergie vers des choses que nous pouvons absolument améliorer sur nous-mêmes.

Vous aide à affronter vos peurs
Nous voulons tous être cette personne qui peut se lancer tête baissée dans n'importe quel défi et réussir. Mais avouons-le: nous avons tous peur de quelque chose. Qu'il s'agisse de rejet, d'échec ou de tout autre chose, l'introspection vous permet d'admettre vos peurs et de découvrir la meilleure façon de les gérer. Cela peut être un processus d'essai et d'erreur, mais simplement reconnaître ce qui vous fait peur est un excellent point de départ.

Vous permet de définir clairement le bonheur selon vos propres termes
Quand êtes vous le plus heureux-se-? Avec qui aimez-vous le plus passer du temps? De quelles réalisations êtes-vous le plus fier et pourquoi? Ces questions peuvent sembler cliché, mais elles ont beaucoup de valeur. En reconnaissant les événements positifs de votre vie, vous pouvez appliquer vos connaissances à de futurs objectifs et efforts.

Vous permet de prendre des décisions basées sur votre conscience
Lorsqu'il s'agit de prendre des décisions importantes dans la vie, les personnes importantes de votre vie auront naturellement des opinions. Cependant, l'introspection vous aide à prendre des décisions basées sur une compréhension complète de ce qui est bien ou mal pour vous. Faites des choix en fonction de ce que vous croyez vraiment, sans laisser la voix des autres vous influencer. Bien qu'il soit acceptable de demander l'avis et les commentaires des autres, finalement, faites confiance à votre instinct - il ne vous trahira pas dans ce que vous voulez vraiment dans la vie. Naturellement, cela implique d'apporter des changements, qu'ils soient importants ou secondaires.

Pour conclure
Profitons de cette expérience humaine et des évènements du moment nous permettre de comprendre -vraiment- ce qu'il se passe, qui nous sommes et vers où nous voulons aller, individuellement et collectivement.
Bien sûr, personne n'aime le changement. C'est inconfortable et effrayant, et nous cherchons du réconfort dans ce que nous savons. Cependant, c'est pourquoi il est essentiel de se demander si cela vaut la peine de faire cette introspection en échange d'une augmentation des chances de bonheur. La plupart du temps, il est sûr de dire que vous connaissez déjà la réponse. Suivons nos intuitions pour un monde meilleur...

Profiter de la vie dans sa version lente - Slow life

Peut importe votre âge, vous pouvez ressentir cette pression à remplir votre vie d'activités et de maximiser votre temps en faisant tout ce que vous pouvez.
À l'école, nous sommes encouragés à rejoindre le plus de clubs possibles (sportifs par exemple), pour profiter au maximum de notre expérience éducative. Au travail, on s'attend à ce que nous soyons extrêmement productifs et prenions de plus en plus de responsabilités. Même à la maison, il y a une liste de choses à faire sans fin qui doivent être maintenues, corrigées ou mises à niveau.

Et nous continuons à vivre comme s'il n'y avait rien de mal avec ce système. Comme si la progression naturelle de l'humanité devait devenir la forme de vie la plus efficace sur terre. S'il n'y a rien de mal à ce système, alors pourquoi tant de gens sont-ils mécontents ou malheureux? Pourquoi tant de personnes prennent-elles des médicaments pour contrôler l'anxiété, le stress et la dépression? N'est-ce pas là un signe plus révélateur de notre "progression" en tant qu'espèce?

Toute cette agitation a surchargé nos esprits. Et nous nous promenons avec ce sentiment persistant qu'il y a quelque chose que nous avons oublié de faire. Ou nous nous sentons coupables quand nous prenons vraiment le temps de ne rien faire, d'être paresseux, ou avec des amis ou de contempler en écoutant un oiseau chanter dans le jardin. Il n'y a tout simplement pas de repos - aucun sentiment d'achèvement. Et cela nous ronge de l'intérieur. Rend impossible de trouver une raison de sourire, ou d'être joyeux, ou tout simplement d'Être.
Nous brûlons de frustration si un site Web ne se charge pas instantanément. Nous pensons que faire une sieste est un signe de paresse. Nous vérifions nos e-mails, facebook, twitter 15 fois par jour. Nous mangeons de la farine d'avoine instantanée pour le petit déjeuner, des repas surgelés pour le déjeuner et commandons des plats à emporter pour le dîner. Nous perdons le sommeil à cause d'une prochaine échéance. Nous nous suicidons même parce que la pression pour performer est trop lourde à gérer.
Nous craignons que quelque chose de mal se produise si les choses ne se font pas. Pour calmer cette peur, nous travaillons plus dur, et plus longtemps, et plus dur et plus longtemps seulement pour réaliser qu'il y a plus à faire. Ça ne finit jamais.

undefined

Mais la vie ne doit pas être si contraignante, c'est de la folie! Et cette folie se termine lorsque les gens adoptent une alternative: ralentir et adopter le slow life

Si vous êtes fatigué de la routine, permettez-moi de vous suggérer de prendre du recul et de faire une évaluation honnête de ce qui doit être fait. Abandonner la contrainte de tout faire peut être un effet libérateur impressionnant. Choisissez simplement ce qui est le plus important et faites-le. Encore plus simple, choisissez de faire les choses qui vous passionnent et laissez tomber le reste. Si la vie dans la voie lente vous plaît, voici quelques étapes faciles pour échapper à la course et profiter d'une vie plus simple et plus heureuse.

Pratiquer le slow life
Choisissez 3 choses à accomplir chaque jour. Je sais, vous pourriez probablement dresser une liste de 100 choses, mais non. Garder la liste de cette taille vous obligera à décider ce qui est vraiment important. Une fois la liste terminée, le reste de la journée vous appartient. Avec cette approche, vous accomplirez 21 tâches importantes par semaine. Si vous avez plus que cela, réévaluez sérieusement vos engagements.

Apprenez à dire "non". Arrêtez de prendre plus de responsabilités. C'est ce qui vous a poussé à lire cet article en premier lieu. Bien sûr, le bénévolat est une noble façon de passer votre temps, mais vous mettre la pression même dans des loisirs peut vous priver de joie. Et le monde a plus que tout besoin de joie.

Soyez improductif. Même si vous ne pouvez gérer que 20 minutes par jour au début. Ne lisez rien pour faire avancer votre carrière ou impressionner vos amis. Faites quelque chose d'inutile comme sauter des rochers à travers un étang. Ou faire des tartes à la boue avec vos enfants. Ou grimper dans un arbre. Creusez dans votre banque de mémoire, car la plupart de ces choses sont probablement ce que vous avez fait quand vous étiez enfant.

Ne vérifiez vos e-mails que deux fois par jour. Cela inclut Twitter, Facebook, les actions, les résultats sportifs, les statistiques du blog - tout. La vérification de ces sites peut devenir une habitude addictive qui vole du temps que vous pourriez passer à faire des choses qui vous rendent réellement heureux.

Privilégiez la qualité à la quantité. Au lieu de rejoindre chaque organisation, de vous abonner à chaque blog ou de saisir toutes les opportunités que vous obtenez - essayez de faire moins de choses, mais choisissez celles qui ajoutent vraiment de la valeur à votre vie. Choisissez 3 ou 4 blogs et suivez-les de près. Choisissez une organisation qui fait la différence et soutenez-la. Adopter la qualité plutôt que la quantité rendra votre vie moins stressante et vos expériences plus satisfaisantes.

Trouvez un passe-temps. Essayez quelque chose de nouveau, vous n’avez pas à être bon dans ce domaine. Tant qu'il vous excite et exploite votre créativité. Essayez: yoga, escalade, course à pied, travail du bois, surf, lecture, blogging, jardinage, échecs, peinture, musique.

Passez du temps avec des gens que vous aimez. Ça y est, le seul conseil que je vous donnerais si je ne pouvais que vous en donner un. Les relations constituent l'épine dorsale d'une vie déterminée. Partager des secrets, des peurs et des espoirs avec un autre humain est le moyen le plus sûr de ralentir et de profiter de la vie. Sans contact étroit avec d'autres personnes, nous devenons des êtres froids et solitaires. Prenez du temps chaque jour pour échanger avec vos proches, et vous ne vous retrouverez plus vraiment seul.

Billets plus récents → Accueil ← Billets plus anciens