La culture de la positivité est développée partout aujourd'hui, c'est une mode, dans les livres, des dictons, des petits papiers autocollants à accrocher sur le frigo, les miroirs pour être sûr de bien les lire, ils encouragent soit-disant la pensée positive illimitée et l'action désintéressée comme la clé d'une vie heureuse. Ça sonne bien, non?
Eh bien, prétendre que le négatif n’existe pas, c’est vivre dans l’illusion. Mais en outre, se concentrer sur le positif ne vous rend pas heureux. Croyez-moi, plein de personnes ont essayé.

Le culte de la pensée positive promet que grâce aux pensées positives, vous pouvez attirer tout ce que vous voulez et éviter les problèmes qui pourraient survenir. Voulez-vous être riche? Visualisez simplement l'argent. Besoin de guérir du cancer du sein? Imaginez-vous en bonne santé.
Et dans le monde des affaires, la pensée positive est presque obligatoire. La pensée critique, le doute, la remise en question légitime des objectifs ou des méthodes d’un projet passent de plus en plus au second plan pour maintenir une attitude positive de gaieté obéissante.

undefined

La véritable problématique de l'illusion positive
Certaines personnes atteintes de dépression chronique et d’anxiété - ce qui est une maladie, et non un choix - ou d'autres qui traversent des épreuves de vie, ont désespérément demandé les conseils de la culture de la positivité pour se sentir heureux. Elles ont utilisé des affirmations quotidiennes. Dépensé des tonnes d'argent en livres type Eckhart Tolle (par exemple) et autres petits livres tout mignons, participer à des groupes de méditation par la pensée positive, etc... Mais en fait, rien ne fonctionne. Non seulement on peut se ruiner, mais on ne sent pas plus heureux. On se sent inauthentique. De plus, ceux qui adhèrent à la culture de la positivité vous le feront savoir, avec un air de supériorité morale, ce qui instaure un ego de pouvoir, et là vous serez tous d'accord que, fondamentalement cela ne tient pas la route!

Le vrai problème, c'est que c'est le mental qui vous ancre dans l'illusion de la pensée positive. Et pour comprendre cela il faut faire la différence entre la réflexion et le mental.
La réflexion vous aide à résoudre des problématiques, identifier la cause, réfléchir aux inter-actions puis trouver des solutions, et le processus s'arrête.
Le mental quant à lui tourne en rond, devient obsédant, focalise sur tous les détails possibles et imaginables, il ne s'arrête jamais. Il va dans le passé, en se demandant si en ayant fait différemment on aurai eu d'autres résultats, ce qui nous attriste, ou nous culpabilise - ou encore le mental projette vers le futur, en angoissant des toutes les possibilités s'offrant à soi, imaginant des théories incroyables ou des problèmes n'existant même pas encore, amplifiant encore le sentiment d'insécurité...
Et donc, c'est là que mon explication va vous résonner, si vous dites, avec votre mental, "pense positivement, oublie le problème il n'existe pas", et que vous imaginez quelque chose de positif qui n'existe pas, vous êtes justement dans le mental et le mental gonfle votre égo.
Vous imaginez avec votre mental. Même lors d'une méditation où vous visualisez une plage avec du sable et des palmiers, vous êtes dans votre mental, car à l'instant où vous l'imaginez, vous êtes bel et bien allongé sur votre tapis dans une salle de yoga, ou chez vous sur le canapé dans le salon... C'est le mental qui vous fait visualiser quelque chose, toujours et encore... Vous mettez en place votre pensée positive avec votre mental...
En niant une situation réelle, une émotion réelle, en nous donnant l'illusion de contrôler la situation, le mental nie l'émotion car il veut maitriser ce qu'il se passe, et il prend le pouvoir. C'est là le début d'une souffrance sans fin. Car nier ses émotions liées à une situation présente, nous empêche de la régler, puisque la pensée positive va anesthésier cette émotion. Mais il est inévitable qu'elle va ressortir plus tard, sous forme de tension intérieure, de stress, de douleurs, voir de maladie... Or une émotion n'est ni négative, ni positive, elle est naturelle. Sans émotions nous n'existons pas, nous ne sommes pas vivants. Le mental juge, établi des interdits, créé ses lois et obligations, il emprisonne l'être humain. La clé: ressentir, à l'instant présent, sans rien nier, et vivre ses émotions quelles qu'elles soient, colère, angoisse, tristesse, joie, bonheur, plaisir...

La pensée positive est délirante
Toutes les illusions sont dangereuses. La folie est de penser que notre seule attitude (mental) peut déterminer des événements de manière objective, hors de notre contrôle. En fait, on nie l'existence de toute réalité en dehors de nos propres têtes. La pensée négative, est également délirante. Croire que tout va mal tourner n'a pas non plus de fondement. Vous pourriez vous demander ce qui ne va pas avec le fait d’être positif, même s’il s’agit d’une illusion? Après tout, vous ne faites de mal à personne en pensant de manière positive. Peut-être que maintenir des illusions positives est bon pour nous? Le problème est que très souvent ce n’est pas le cas.

La pensée positive peut être nocive
Pendant les années 2008 et 2009 au moment de la crise bancaire, juste avant l'effondrement boursier, il y avait des signes objectifs que la bulle immobilière allait éclater, et, avec elle, l'économie mondiale. Mais tous ceux qui ont osé soulever de telles préoccupations au sein de sociétés financières telles que Countrywide ont été réduits au silence ou licenciés. Et il y a une logique à cela. Le marché boursier est construit sur la conviction. Si tout le monde croit que les prix vont augmenter éternellement, les prix vont en effet augmenter sans fin. Mais à un moment donné, cette positivité ne peut plus maintenir l'illusion que tout va bien, alors que factuellement tout va mal... C’est à ce moment que tout le château de cartes s'effondre, et c'est exactement ce qui s’est passé en 2008.
Il n'est pas nécessaire de préciser la destruction résultant de cette illusion. Nous savons tous que des millions de personnes ont perdu leur emploi et leur maison, et que les répercussions de cette crise se font encore sentir aujourd'hui.

La pensée positive réduit le pouvoir
Le culte de la pensée positive insiste sur le fait que tous les problèmes, sont vos propres problèmes, découlant de votre manque d'un état d'esprit proprement positif. C'est une religion de pensée magique dans laquelle vous et vos pensées seuls pouvez exercer une influence sur l'univers et vous apporter ainsi richesse et bonheur, Ha ce mental! Considérer que quelque chose de moins bien est arrivé, est un aveu de pensée erronée.
Cela laisse chacun de nous totalement seul. En refusant de reconnaître un monde extérieur à nous-même, en niant l'existence de tendances économiques, par exemple, totalement hors de notre contrôle, nous sommes découragés de toute action collective qui pourrait alléger notre fardeau. Déprimé parce que vous avez plus de 50 ans et que vous ne trouvez pas d’emploi? Ou anxieux chaque jour de peur de perdre celui que vous avez? Eh bien, il ne sert à rien de protester, de former un syndicat ou d'écrire à votre représentant légal. Il suffit de penser à des pensées positives et tout ira bien. Et si cela ne fonctionne pas, c'est alors que vous n'avez pas assez pratiqué la pensée positive... Une véritable culpabilité pèse donc sur vous, le mental qui s'auto-puni et souffre... Tiens, mais c'est comme dans nos vieilles religions, judéo-chrétiennes et musulmanes, ou la culpabilité et le pêché sont au coeur du dogme. L'humanité a peu évolué en 2000 ans finalement, on met juste en place une autre philosophie de vie et d'autres mots sur la même chose... le mental...

Surtout, la pensée positive est cruelle
Malgré son affirmation solaire selon laquelle "rien n'est impossible", la pensée positive est une idéologie qui réduit au silence la dissidence et blâme la victime. Lorsque les gens sont au plus bas et le plus vulnérable, après avoir perdu un emploi, par exemple, ou lutté contre un cancer, le culte de la pensée positive insiste sur une gaieté obligatoire qui, dans de nombreux cas, ne fait qu'exacerber la misère. Hautement qualifié mais toujours au chômage? C’est votre faute à vous d’avoir envoyé les mauvaises ondes. Le cancer s'est propagé à votre foie? Vous êtes responsable d'une canalisation inadéquate de l’énergie positive du cosmos. C'est cruel ! Et c’est l’une des idéologies dominantes de notre époque !!

Pour conclure
Il y a une alternative - penser de façon réaliste - cette alternative à la pensée positive n’est pas sombre. C’est plutôt une évaluation réaliste du monde qui vous attend.
Si un jeune homme vivant dans la savane entendait un bruissement dans les hautes herbes, il serait attentif à la possibilité d'un danger. Ce son, après tout, pourrait indiquer un léopard ou un lion prêt à bondir. Vouloir penser autrement mènerait à la mort. Nous sommes tous ici, en ce moment, parce que nous sommes la progéniture de créatures possédant une compréhension suffisante du monde pour pouvoir survivre et se reproduire en son sein. Les penseurs positifs et leurs délires aux yeux écarquillés ont été éliminés il y a longtemps, c'est la sélection naturelle!  N'oubliez jamais la différence entre la réflexion qui solutionne et le mental qui gonfle l'égo et créé ses propres souffrances car il ne veut pas ressentir, mais contrôler - c'est une illusion.
Ce qui signifie que lorsque nous sommes vigilants pour voir clairement la réalité devant nous, lorsque nous interrogeons et doutons, alors seulement nous sommes à notre meilleur potentiel. Une bonne dose de pensée négative est ce qui a permis à notre espèce d’aller aussi loin et c’est la clé de toute chance de survie dans l’avenir - Je suis positif ;)