Le BLOG by Clément
clément voyance blog

Mieux vaut être seul que mal accompagné

On a tous entendu ce dicton, mais certaines études ont confirmé ce vieil adage, et voici les raisons pour lesquelles être célibataire vaut mieux qu'être avec la mauvaise personne. Être seul est mieux que d'être en couple avec quelqu'un qui ne vous mérite pas.
Si vous êtes avec la mauvaise personne, vous pourriez vous disputer 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ou simplement avoir l'impression qu'il vous manque quelque chose. Le signe le plus clair, cependant, est que vous êtes malheureux. Lorsque vous êtes dans une relation qui ne vous apporte aucune joie, il vaut mieux être seul.

Même si être seul peut, dans l'imaginaire collectif, être synonyme de déprime, de tristesse ou de vous isoler, ce n'est pas aussi douloureux que de vous réveiller avec quelqu'un qui vous fait du mal tous les jours.
Les croyances de notre société sont tellement ancrées, que beaucoup sont à deux, par simple formatage. Et cette peur de la solitude, presque anormale, au regard des autres, n'est que le reflet d'une incompréhension profonde de leurs propres sentiments...
Cet article sera bref, car point besoin de longs discours, allons à l'essentiel, voici 5 raisons pour lesquelles il vaut mieux être seul que mal-aimé.

undefined

Vous ne vous vautrez pas dans les regrets
Lorsque vous êtes avec quelqu'un qui ne vous rend pas heureux, vous commencez à vous demander ce qui aurait pu être. Cela est particulièrement vrai si vous êtes coincé dans la relation depuis longtemps. Être seul signifie ne pas se vautrer dans des regrets et des "et si..."

Vous découvrez ce que vous voulez
Être seul vous donne le temps et l'espace pour réfléchir à vos relations passées et à ce qui n'a pas fonctionné. De plus, cela vous permet de vous familiariser avec vos limites et vos compromis. En d'autres termes, cela vous fait voir exactement ce que vous voulez. Lorsque vous apprenez à être heureux par vous-même, vous ne vous contenterez pas de moins que ce que vous voulez, ce dont vous avez besoin et ce que vous méritez.

La vie est trop courte
Rien, ni personne ne vous garanti votre lendemain. Au lieu d'attendre qu'une relation sans vie vous rende heureux, laissez tomber et poursuivez les choses qui vous passionnent. On ne sait jamais combien de temps il nous reste: utilisez-le à bon escient, ne le gaspillez pas sur une personne qui ne vous apporte pas de joie.

Vous expérimentez la liberté et l'indépendance
Quand on est célibataire, on a le temps de regarder à l'intérieur de Soi et de découvrir ce que l'on veut vraiment. Nous commençons à apprendre des choses que nous ne savions pas et nous comprenons ce qui nous motive réellement dans l'existence. Plus important encore, nous avons la liberté de suivre nos rêves et de faire tout ce que nous voulons. Être seul signifie être indépendant et libre d'être Soi.

Vous méritez d'être heureux(se)
Comme tout le monde sur Terre, vous méritez d'être heureux. Parfois, pour trouver ce bonheur, il faut couper les ponts avec certaines personnes. Si votre partenaire ne vous traite pas comme vous le méritez, éloignez-vous. S'ils sont aimants et attentionnés, mais que vous avez toujours l'impression qu'il manque quelque chose, vous pouvez toujours vous en aller. En fin de compte, nous méritons tous d'être avec quelqu'un qui nous rend heureux dans la totalité.

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Garder ses rêves pour Soi

Beaucoup d'entre nous aiment parler ouvertement de nos objectifs et de nos rêves, mais est-ce une bonne chose à faire? Mais si vous voulez un vrai succès, ne dites pas tout...

Nous naviguons tous ensemble sur le navire de la vie, dans l’espoir de pouvoir survivre aux tempêtes afin de pouvoir profiter d’une journée de paix, de soleil et de bonheur. Certains d'entre nous trouvent la force de traverser les ténèbres, peu importe la difficulté, tandis que d'autres cèdent et aggravent la situation. La vérité est, cependant, que nous possédons tous la force de lutter contre la marée et de devenir des survivants. Nous avons juste besoin de trouver nos propres moyens pour y arriver. Vous êtes peut-être fatigué de tomber et de vous lever pour essayer encore et encore, mais vous n’êtes pas le seul.

undefined

Le calme, la paix et le bonheur sont à portée de main lorsque les choses vont se dérouler comme prévu. Mais la vie ne se résume pas à de bons moments. Il s'agit de trouver l'équilibre entre le chaos et l'harmonie. Il ne s’agit pas de se cacher jusqu’à ce que la pluie passe pour pouvoir danser sous l’arc-en-ciel.
Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c'est que plus nous partageons nos projets avec les autres, moins nous sommes susceptibles de les mettre en œuvre. Et bien que cela puisse sembler un peu déroutant, cela a en fait un sens logique. Plus nous révélons nos projets au monde, moins certains d'entre nous finissent par être motivés à agir concrètement.

Faire des plans et réaliser des progrès vers nos rêves nous donne des sentiments positifs de récompense intérieure. Mais pour que ces émotions restent en quantité élevée jusqu'à ce que nous arrivions là où nous voulons être, la récompense émotionnelle doit être libérée petit pas après petit pas. La vérité est que lorsque le cerveau est amené à penser que l'objectif a été atteint d'une manière ou d'une autre (par exemple en le vivant à voix haute lors d'une conversation avec nos amis), il cesse d'investir de l'énergie pour nous motiver à prendre de nouvelles mesures.

Lorsque nous parlons trop de nos espoirs et de nos rêves, et que d'autres personnes reconnaissent le potentiel incroyable de telles ambitions, nous recevons en même temps une énorme récompense de dopamine. Plus nous ressentons d'admiration venant des autres, plus notre cerveau la fait circuler dans notre système à ces moments-là, et moins nous sommes susceptibles de faire le vrai travail nécessaire pour atteindre l'objectif souhaité.
Plus encore, faire la lumière sur nos plans et nos espoirs de succès nous donne un sentiment prématuré de faux accomplissement. Par conséquent, notre cerveau reçoit un signal pour commencer à se concentrer sur d'autres choses. Si le cerveau croit qu'un certain objectif a été atteint, il pourrait perturber les circuits cérébraux responsables de la poursuite de cet objectif. Et il en va de même lorsque nous annonçons prématurément notre succès, car cela empêche la progression vers le véritable résultat final.

De plus, nous avons tous un besoin fondamental de compétences, qui est le besoin naturel d’être efficace dans ce que nous faisons. Beaucoup de choses que nous faisons sont motivées par l'espoir de la compétence et la peur de l'incompétence. Cette motivation nous pousse à travailler pour nous améliorer dans ce que nous faisons, à nous débarrasser des mauvaises habitudes et, finalement, à grandir en tant que personnes. Ce que cela nous montre, c'est que plus nous nous sentons incompétents, plus nous ressentons le besoin de montrer nos objectifs de compétence devant les autres. Et par conséquent, plus nous recevons de compliments de la part des gens sur nos ambitions, moins nous avons de chances de grandir et de se réaliser. Étonnamment, le cerveau commence à penser que le moi futur dont nous nous vantons tant est en fait notre moi actuel.

Nous devons garder à l'esprit que certaines personnes veulent nous voir tomber et que nous ne savons pas toujours qui sont réellement ces personnes. Ces personnes essaieront toutes sortes de trucs et nous donneront toutes sortes de "conseils" afin de saboter nos objectifs. Faites donc attention à qui vous vous ouvrez quand il s'agit de vos objectifs et de vos rêves.
Si vous avez besoin de conseils concernant vos rêves, la meilleure chose à faire est de contacter quelqu'un en qui vous avez pleinement confiance, mais évitez de vous vanter de choses que vous n'avez pas encore accomplies. Au lieu d'essayer d'impressionner les autres, prouvez d'abord votre valeur. Mettez-vous au travail et atteignez ces objectifs. Ensuite, vous pouvez célébrer avec un esprit clair, avec mérite!

Pour conclure
Les défis seront parfois extrêmement difficiles à surmonter, mais c'est exactement à ce moment-là que vous devez vous rappeler à quel point il est important pour vous de continuer. C'est le moment où vous devez atteindre en vous-même et trouver cette force cachée nécessaire pour continuer. C'est le moment où vous pourrez vraiment tester vos propres limites et vous prouver que vous êtes beaucoup plus fort que vous ne le pensiez auparavant.
Et ces expériences vous apporteront les plus grandes récompenses...

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Le côté obscur de la pensée positive

Vous a-t-on déjà dit que vous deviez simplement "penser positivement" et que tous vos problèmes disparaîtraient? Ou que pour réaliser ce que vous voulez dans votre vie, tout ce que vous devez faire est de le visualiser et il finira par apparaître? Mais cela nous aide-t-il vraiment à vivre une vie plus significative et enrichissante? Pas exactement, selon, Rudá Iandé, ce chaman initié dans les traditions de la forêt amazonienne.

Concentrez-vous sur la puissance de vos pensées et vous allez transformer votre réalité
Des milliers de livres, d'ateliers et de gourous d'entraide répètent le même mantra: "changez vos pensées, changez votre vie". Si seulement la mythique "loi de l'attraction" fonctionnait pour la moitié des gens qui l'ont essayée! Nous aurions besoin d'un plus grand Hollywood pour toutes les stars de la pensée positive, des milliers de nouvelles îles privées pour les millionnaires pensants positifs, et des industries entières soutenues par le succès des PDG de la pensée positive. Il n'y aurait pas assez de ressources sur la planète pour réaliser les rêves d'une nouvelle génération de magiciens en possession du "Secret".

undefined

La pensée positive est comme la version New Age de croire au Père Noël. Tout ce que vous avez à faire est de faire une liste de ce que vous voulez, imaginez que c'est sur son chemin, puis asseyez-vous et attendez que l'univers le livre à votre porte. La pensée positive prétend vous donner les clés pour manifester votre futur désiré en imaginant que c'est déjà arrivé. En faisant cela, vous attirez ce que vous voulez de la matrice universelle. Restez 100% positif assez longtemps, et votre nouvelle réalité se matérialisera simplement à partir de vos pensées.
Il y a juste deux problèmes, premièrement c'est épuisant, et deuxièmement c'est totalement inefficace.

La pensée positive vous apprend à ignorer vos vrais sentiments
Ce que la pensée positive fait, est de vous apprendre à vous hypnotiser en ignorant vos véritables besoins et ressentis. Cela crée une sorte de vision tunnel. Vous commencez à enfermer votre conscience dans une bulle dans laquelle vous n'existez que comme votre "moi supérieur", toujours souriant, plein d'amour et de bonheur, magnétique et imparable. Vivre à l'intérieur de cette bulle pourrait vous faire sentir bien à court terme, mais avec le temps la bulle éclatera. Parce que chaque fois que vous vous forcez à être positif, la négativité se développe à l'intérieur. Vous pouvez nier ou réprimer les pensées et les émotions négatives, mais elles ne disparaissent pas.

La vie est pleine de défis et faire face à ces défis chaque jour déclenche toutes sortes de pensées et d'émotions, y compris la colère, la tristesse et la peur. Essayer d'éviter ce que vous considérez négatif et ne collant qu'avec le positif est une énorme erreur. Quand vous niez vos vrais sentiments, vous dites à une partie de vous-même: "tu es mauvais. Tu es l'ombre. Tu n'es pas censé être ici". Vous construisez un mur dans l'esprit et votre psyché se fend. Quand vous tracez la limite entre ce qui est acceptable en vous et ce qui ne l'est pas, 50% de ce que vous êtes sont rejetés. Vous fuyez constamment votre ombre. C'est un voyage épuisant qui mène à la maladie, à la dépression et à l'anxiété.

Nous essayons tellement d'être heureux, et plus nous essayons, plus nous devenons frustrés. La frustration, plus l'épuisement est une voie royale pour la dépression. Les gens deviennent frustrés parce qu'ils ne peuvent pas répondre à l'archétype du succès, qui leur a été vendu par Hollywood. Ils sont épuisés de se battre contre eux-mêmes, et ils sont déprimés parce qu'ils ne sont pas alignés avec leur vraie nature.

Pour conclure
En fait c'est beaucoup plus simple que ça le bonheur et la réussite (qui n'est pas forcément matérielle pour l'âme), il suffit de vivre sa vie en pleine conscience, de régler ce qu'il y a à régler, pour se débarrasser de ce qui nous appartient pas, ou pour se vider d'habitudes de fonctionnement qui ne nous correspondent pas... C'est là le véritable chemin vers le bonheur, celui qui est en accord avec le Soi.

source: huffingtonpost

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

S'aimer inconditionnellement

undefined

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Ikigai - la raison d'être et but de l'existence

Chacun de nous passe toute sa vie à essayer d’atteindre le bonheur et l’équilibre de vie parfait pour nous donner la sensation de s'être accompli. Alors, quelle est la clé pour mener une vie bien remplie et heureuse? Au Japon, un concept appelé Ikigai est l'élément essentiel pour trouver sa satisfaction, son bonheur et son sens dans la vie. En fait, Ikigai se traduit par "raison d'être".

undefined

Qu'est-ce que l'Ikigai et comment peut-il vous aider à trouver votre but dans la vie?
Ikigai peut être également traduit par "but dans la vie", du japonais iki (vivre - être) et gai (raison - but). Et pendant trop longtemps, la définition occidentale du succès s'est limitée à de grands objectifs, souvent matériels il faut le dire... C’est dans notre nature de penser en termes de gagnants et de perdants, de dirigeants ou exécutants. C’est la raison pour laquelle nous avons progressé en tant qu’espèce et pourquoi nous pourrions un jour courir vers notre propre destruction. Ikigai est une philosophie de l'accomplissement, petite, silence, raisonnable, patiente, tenace et perspicace. Il s’agit de changer notre état d’esprit et d’accepter de ne pas toujours être au top, et c’est mieux ainsi. Il convient également de rappeler en ces temps d'une superficialité extrême, les publications Facebook, les starlettes du quotidien sur Instagram etc... Tout cela uniquement basé sur la vantardise et la mise en avant d'un égo blessé qui compense avec des mises à jour de statuts, avec un besoin concurrentiel de paraître mieux que l'autre, de courir devant... au lieu d'avoir un rythme respectueux du soi, avec soi, détaché des remous de la société, un rythme intérieur lent et régulier pour gagner véritablement sa journée...

"Vous n’êtes pas obligé de faire sonner votre propre trompette pour être entendu. Vous pouvez simplement murmurer, parfois juste pour vous-même."

Fait intéressant, Ikigai n'est certainement pas uniquement lié à la situation financière. C’est davantage ce qui vous fait sourire lorsque vous vous levez le matin et vous motive. Trouver votre Ikigai peut être un long processus qui nécessite une réflexion en profondeur sur vos réels désirs et vos réels besoins dans tous les domaines de votre vie. En bref, il s'agit de trouver la réponse à la question: "Que dois-je faire de ma vie?"
Tandis que certaines personnes ressentent un appel à une profession ou à une passion spécifique très tôt dans la vie, la majorité passe une bonne partie de leur vie à découvrir ce qui les rend vraiment heureuses. Dans la culture japonaise, l'Ikigai se décompose en différents domaines:

Ce que vous aimez (vocation et passion)
Ce pour quoi vous êtes doué (passion et profession)
Ce pour quoi vous pouvez être payé (profession et mission)
Ce dont le monde a besoin (mission et vocation)

Comment atteindre Ikigai
Le véritable Ikigai est atteint lorsque toutes les zones se chevauchent au centre pour un résultat équilibré, une vie heureuse. Par exemple, vous pouvez rechercher ce que vous aimez et ce dont le monde a besoin, mais cela peut vous laisser sans richesse. Inversement, vous pouvez rechercher ce qui vous rapporte le mieux et ce qui vous fait du bien, tout en vous sentant vide et insatisfait.
Poursuivre votre Ikigai est censé être un défi et requiert un engagement, mais devrait également contribuer à votre bien-être et encourager des relations positives. Alors par où commencer? Posez-vous des questions, comme si vous changiez de carrière. Commencez par les questions de base décrites dans le diagramme d'Ikigai, puis précisez-vous à partir de là. Rappelez-vous que l’Ikigai n’a pas été réalisé du jour au lendemain et n’a pas pour but d’ajouter un stress inutile à votre vie. Ce qu’il devrait faire, c’est de vous rappeler qu’il faut tenir compte de plus d’un domaine de la vie pour devenir un individu bien équilibré.
Pour chaque décision financière prise, de carrière ou autre, considérez les autres domaines de la philosophie de l'Ikigai. Et tout ne peut pas être motivé uniquement par la passion si cela n’a pas non plus de sens sur le plan financier ou n’entre pas dans vos compétences...

undefined

Vous ne trouverez pas votre Ikigai en procédant ainsi
Vous rédigez des listes de tâches chaque jour, donc vous êtes sous pression et obligation constante - Au lieu de cela, dressez une liste mentale de ce que vous aimez le plus faire à l'instant présent. Et vous verrez qu'en aimant faire ce qui vous importe vous finirez par aimer tout faire...
Vous prenez une photo de votre pain grillé, du repas, de votre bureau, de votre chien/chat/animal, de vous dans différentes situations et plusieurs fois par jour, et vous publiez cela à travers un filtre sur Instagram ou des réseaux sociaux... - Il suffit de respirer, de manger, de travailler avec plaisir, et d'apprécier ce que vous faites.
Vos pulsions dirigent votre vie, vous faites tout rapidement, de peur de rater quelque chose, vous prenez un café pour vous réveiller et tenir bon, vous cumulez les relations sexuelles sans lendemain, vous roulez vite, vous êtes toujours pressé... - Il vous suffit de vous rendre compte de ce que vous aimez réellement faire, prenez le temps d'observer, de sentir, de ralentir, sinon vous ne verrez même pas passez votre vie, et vous n'aurez en fait rien ressenti sans aucun réel plaisir.

Ikigai pour les débutants
Le rituel du matin
Les recherches ont prouvé que la matinée était la meilleure période pour la productivité. Abordez dès lors les tâches importantes. Se lever tôt a un sens économique, le cerveau est dans un état de fraîcheur, prêt à absorber de nouvelles informations. Il faut prendre l'habitude de faire quelque chose qu'on aime dès qu'on se lève. Buvez un café (si vous aimez) ou un thé (si vous aimez) et mangez un croissant ou lisez votre journal.... La dopamine sera libérée dans votre cerveau, renforçant l'action de se lever avant même la réception de votre récompense (café et un croissant).
Bannissez les choses" importantes"
Traduit comme "engagement", le Kodawari est la clé d’Ikigai. Kodawari c'est s’occuper des petits détails. C'est se surpasser dans le détail, en étant précis, et conscient sans en attendre de récompense directe. En d’autres termes, ce sont les plus petites choses qui ont le plus grand impact. Avoir des attentes élevées ne vous rendra pas plus heureux.
L'instant présent
La conscience est essentielle, un enfant n’a aucune idée précise du passé ou du futur. Leur bonheur réside dans le présent. Ce serait formidable de le conserver tout au long de la vie. Au lieu de passer votre journée en mode pilote automatique, arrêtez-vous pour noter vos travaux et appréciez ce que vous aimez en faire. L'Ikigai est un état dans lequel les gens sont tellement impliqués dans une activité que rien d’autre n’a d’importance; passer du travail à une promenade ou autre activité ou au repos complet et profiter de chaque processus.
Trouvez votre heureux passe-temps
Il peut être difficile de trouver de la joie au début dans nos emplois mais, si partir dans les pulsions n’est pas une option, il faut aller au-delà. Ikigai ne doit pas être associé uniquement à la vie professionnelle. C'est un tout. La satisfaction provient de la création de quelque chose que vous aimez du début à la fin.

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Comment traverser cette période ?

Cette époque trouble que traverse l'humanité ne va épargner personne, que ce soit au niveau santé, familial, professionnel ou financier. Alors au lieu de dramatiser sur les évènements, auxquels nous ne pouvons échapper, profitons plutôt de cette étape de vie pour développer un état d'esprit résilient dans ce monde incertain.
Il faut pouvoir établir des objectifs et élaborer des stratégies pour les atteindre. Comme nous avons le temps, réfléchissez et permettez vous d'avoir la chance de rêver à votre avenir, où vous aimeriez être et ce que vous aimeriez faire.

Parmi tout le chaos, on peut s'émerveiller des choses intéressantes que les gens font les uns pour les autres et des sacrifices qu'ils font, de la façon dont les individus peuvent s'adapter et tirer le meilleur parti de la situation, de la façon dont nous nous soucions les uns des autres et faisons le bien.
Le fait de se sentir un peu plus anxieux et incertain nous fait réaliser qu'il faut revenir à nos stratégies de confiance qui ont pu nous aider dans le passé à traverser des moments difficiles, ces ressources internes vous les connaissez, vous les avez expérimentées, elles sont là, elles font parties de vous.
Il est temps de revoir ces valeurs fondamentales auxquelles généralement on ne prête pas d'attention, pour que vos actions soient alignées. Il est temps de vous rappeler vos forces. Il est également temps d'en savoir plus sur cet état d'esprit de résilience qui semble si important, et d'approfondir vos compétences dans ce domaine!

Poursuivez des actions pour vous garder sur la bonne voie. Mais ne soyez pas trop sévère avec vous-même... Une chose après l'autre. Essayez d'être objectif et réaliste. Peut-être que sur 8 actions en une semaine que vous pouvez vous fixer, même si vous n'en réalisez que 3 ou 4. Essayez de ne pas vous réprimander - le critique intérieur a parfois trop d'importance, on est notre pire juge! Célébrez vos petites victoires et cela vous résoudra à agir plus encore. Cela vous donnera un élan et une voie à suivre dans ces montagnes russes d'un voyage appelé la vie!

Apprenez des rebonds passés
Si vous tenez un journal personnel, c'est une excellente façon de revenir à une période difficile de votre vie. Le passé est un territoire riche. En vous rappelant que vous avez ressenti cela auparavant, mais que vous vous êtes rétabli, peut-être avez-vous acquis une compréhension, ou atteint un moyen de surmonter l'insurmontable déjà, l'avez vaincu, et êtes passé à autre chose. Comme le dit John Lees, "l'avantage de revoir les choses avec le recul est que vous regardez en arrière à travers le prisme des résultats connus. Vous traitez l'histoire non pas en vous sentant battu et sans choix comme vous le ressentez maintenant, mais en sachant comment cela s'est terminé." Regardez comment vous avez traversé la situation difficile, comment vous avez soutenu votre courage et votre ténacité.
Si vous pouvez penser au moment où vous avez vraiment commencé à sentir que vous maîtrisiez la situation, pensez aux stratégies qui vous ont aidé. Quand il s'agit de redécouvrir même les plus petits lambeaux de résilience, votre passé est un excellent enseignant. Penser aux événements difficiles passés vous permet de vous rappeler non pas que vous avez souffert dans le passé, mais comment vous avez réussi à surmonter les épreuves.

undefined

N'écoutez pas votre ego mental
Nous avons sans aucun doute tous ressenti ces pensées accablantes et empressées lorsque nous n’avons pas pu dormir au milieu de la nuit. Ou même en pleine journée, quand notre mental s'emballe, tricotant des hypothèses, plus angoissantes les unes que les autres. Plus ces idées circulent dans votre tête, plus les problèmes deviennent insurmontables. Les hypothèses et la peur de ce qui est au coin de la rue vous remplissent la tête et peuvent être accablantes.
Les psychologues nous disent que la voix de notre ego, est la voix d'un enfant... Cette idée contient une vérité importante. Vous pensez que vous écoutez un cerveau adulte qui traite des événements, des choix, un dilemme, mais les bruits que vous entendez concernent plus la détresse et l'anxiété que les vrais problèmes. Vous pensez peut-être que vous pesez des choix, mais votre esprit a été temporairement détourné par votre enfant intérieur fatigué et blessé qui se parle à lui-même dans l'obscurité, alors que chaque problème semble plus gros qu'il ne l'est et que la lumière semble alors, de plus en plus loin. Quel soulagement de savoir que ces pensées et ces ruminations accablantes et inquiétantes ne viennent vraiment que d'un enfant intérieur vulnérable et effrayé.

Arrêtez de vous inquiéter
Je connais votre première réaction. Si seulement! J'ai essayé ça toute ma vie sans réussir! Mais voici de bonnes stratégies. Tout le monde s'inquiète. Nous sommes conditionnés à nous inquiéter. Cependant, l'inquiétude est souvent motivée par la peur et les pires scénarios catastrophiques et réfléchis. S'inquiéter d'un problème et penser à ce problème sont des processus très différents.
Reportez l'inquiétude jusqu'à un moment où vous la gérez mieux - cette idée est la clé de la gestion de vos angoisses. Il est important de reconnaître les déclencheurs et les angles morts qui vous empêchent de vous inquiéter de manière excessive. Il est plus facile de reporter l’inquiétude que de l’exclure de votre esprit. Choisissez un moment précis de la journée où vous pouvez vous inquiéter, essayez de vivre cette angoisse lorsque vous vous sentez plus calme. Vous constaterez comme il est incroyable de voir comment vous êtes plus en mesure de penser à une solution lorsque vous n’êtes pas totalement inquiet.
Si vous suivez la stratégie consistant à reporter votre inquiétude et à désigner un moment pour penser à vos préoccupations, concentrez-vous sur un seul problème. Demandez-vous quelle est la pire chose qui puisse arriver? N'essayez pas de pousser vos angoisses, mais concentrez-vous pleinement sur elles pendant un moment. Donner toute votre attention à vos soucis pendant 25 à 30 minutes peut les affaiblir naturellement. C'est ce qu'on appelle l'accoutumance. En bref, votre cerveau en a assez des angoisses et elles perdent leur pouvoir. Lorsque les soucis deviennent des obsessions, nous pensons souvent que nous pouvons analyser notre façon de s'en sortir. Malheureusement, cela prend en charge les obsessions et nous pouvons entrer dans une boucle de réflexion en rond. Nous devons faire quelque chose qui change notre réponse émotionnelle.
Écrire vos peurs peut révéler qu'elles sont irrationnelles et qu'elles sont vraiment un modèle de comportement qui est devenu une habitude pour vous. L'inquiétude déséquilibre et déstabilise en peignant des images négatives comme si elles étaient la réalité. Les actions motivées par l'inquiétude ne sont qu'un appel à l'aide - la véritable priorisation et la planification consistent à voir la différence entre ce que vous ressentez et ce qui peut être fait. Les meilleures stratégies pour contrer l'inquiétude sont souvent des moyens de tromper votre esprit pour qu'il lâche prise, reporte ou éloigne l'inquiétude.

Repensez la façon dont vous vous fixez des objectifs
L'établissement d'objectifs consiste à prendre le contrôle de votre situation et à être conscient que vous prenez le contrôle d'une manière ou d'une autre pour améliorer votre vie et aller dans la direction que vous souhaitez. Comme nous le savons, ce n'est pas seulement une question d'objectifs, mais les actions que vous entreprenez et cette première étape est si importante qu'elle peut vous galvaniser sur un chemin.
Bien sûr, nous devons être intéressés ou même passionnés par ce que nous faisons et nous voulons récompenser même si ce n'est que quelque chose de petit que nous faisons pour nous-mêmes. Ne vous fixez pas trop d'objectifs car cela garantira quasiment qu'aucun d'entre eux ne deviendra réalité. Plutôt que de simplement écrire des objectifs, notez comment vous allez avancer étape par étape. Enregistrez vos progrès et continuez à écrire des descriptions de la façon dont la vie sera améliorée pour vous lorsque votre objectif sera atteint.

Traitez le syndrome de l'imposteur
Beaucoup d'entre nous ont ressenti cela même en dépit des preuves accablantes de leur compétence. Cela est vécu par de nombreuses personnes occupant des postes de responsabilité, considérant leurs réalisations comme de la chance et non pas grâce à elles. La chose révélatrice à propos du syndrome de l'imposteur est que nous croyons que le personnel au-dessus de nous dans les organisations en est immunisé. Ils ne le sont pas, même si cela reste caché. Le reste du monde peut voir une personne confiante et compétente, mais la réalité simultanée où ces personnes ne se sentent pas légitime est sur le point d’être "découverte". C'est une vulnérabilité rarement exprimée, mais vécue par bon nombre des personnes occupant des postes exigeants.
Souvent, ces personnes n'ont pas de groupe de pairs naturel pour fournir des commentaires ou des critiques constructives. C'est une forme de discours intérieur négatif qui peut être exacerbé par le manque de soutien et l'isolement. Acceptez les situations, votre position, sans vous juger encore une fois!

Méfiez-vous des pensées catastrophiques
Le système de combat ou de fuite où nous percevons le danger et la menace est génétiquement programmé en nous. Nous pouvons sauter aux conclusions et penser automatiquement aux pires scénarios. C'est ce que l'on entend par catastrophisme. Si vous savez que cela a tendance à être votre première réaction dans toutes les situations, vous pouvez essayer de faire le contraire et étudier les meilleurs scénarios. Ce type de pensée plus optimiste peut vous aider à identifier des solutions et pas seulement à vous concentrer sur la gravité du problème.
La pensée catastrophique doit être gérée, non dissimulée ou supprimée. Si votre première réaction est une pensée catastrophique, examinez-la attentivement et essayez de comprendre pourquoi c'est une habitude. Parfois, ces pensées négatives persistantes vous révèlent que vous avez des croyances fixes qui provoquent des réactions émotionnelles et provoquent la peur. Le test ultime est de savoir si ces réponses sont significatives, précises et utiles, ou s’il s’agit simplement d’un "bruit" émotionnel. Remettre en question et modifier les croyances et valeurs sous-jacentes qui les animent est une première étape importante.

Pour conclure
La résilience de base consiste à se débrouiller et à supporter les choses. Parfois, selon leur situation, les gens n'ont pas d'autre choix que de le faire. Cependant, en regardant les études actuelles sur la résilience, nous pouvons avoir une vision beaucoup plus optimiste. La résilience est quelque chose que nous pouvons "adopter, façonner et faire grandir". Nous pouvons apprendre de nous-mêmes, devenir plus conscients de nous-mêmes et nous pouvons également apprendre des autres. Comme nous le savons, ce qui ne tue pas vraiment peut vraiment vous rendre plus fort.
La bonne nouvelle est que rebondir peut, avec engagement, imagination et soutien, être non seulement la récupération de votre ancien format de vie, mais la croissance vers un nouveau format d'existence. Alors, voici un bon mentat - pas seulement la restauration, mais un nouveau départ.
Ces techniques et d'autres, semblent si pertinentes et opportunes, étant donné l'incertitude et le chaos qui nous entourent en ce moment. Comme nous le savons d'après ce célèbre proverbe de Bouddha "Quand l'étudiant sera prêt, le professeur apparaîtra".

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Pour vivre heureux - vivons cachés

Vous connaissez sûrement cet adage. Si vous voulez être heureux, il faut rester caché, et gardez votre vie personnelle aussi privée que possible. Nous, les humains, sommes des créatures sociales. Et en tant que tel, nous avons soif de connexions avec les autres, nous avons besoin d'échanger. Nous aimons créer des liens avec les gens, nous aimons partager à la fois notre bonheur et notre chagrin. Cela nous fait nous sentir compris, entendus, aimés, réconfortés.
Et donc nous partageons. Nous ouvrons les portes de nos mondes intérieurs aux autres, nous les laissons entrer sur chaque petite chose qui nous fait ressentir unique d'une certaine manière, nous portons notre cœur sur nos mains... Et nous partageons ainsi notre vie entière avec les autres sans même considérer qu'un jour certains d'entre eux peuvent profiter de ces informations et les utiliser contre nous...
Je n’essaie pas de dramatiser ou de vous dire de vous méfier de tout le monde, mais il faut de la prudence dans la vie, et l'expérience nous le prouve. La vérité est qu'il y a certaines choses dans la vie qui devraient toujours rester privées.

undefined

Votre vie intime doit rester privée
Bien sûr, certaines choses doivent être définitivement partagées avec vos amis. Après tout, c’est pour cela que les amis sont là, non? Cependant, il y a certaines parties de votre vie que vous devriez toujours garder pour vous. Soyez ouvert sur les choses avec lesquelles vous êtes à l'aise, mais gardez vos limites. Votre vie n’appartient à personne d’autre qu'à vous.

Vos problèmes relationnels
Si vous devez dire quelque chose à votre partenaire, vous devriez le lui dire en face. Demander conseil à vos amis, c'est bien, mais seulement jusqu'à un certain point. Les problèmes auxquels vous et vos partenaires êtes confrontés doivent être résolus entre vous deux uniquement. Personne d'autre ne devrait être impliqué. Alors, gardez votre vie amoureuse pour vous. Sauf bien sûr, si votre partenaire est une personne toxique et narcissique qui fait de votre vie un enfer. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander de l’aide.
Les histoires de famille, ou vos problèmes familiaux doivent être scrupuleusement réglés dans une existence, car ils vous permettent, une fois solutionnés d'évoluer vers votre individualité, et votre expression personnelle. Ce qui se passe dans votre famille n’est l’affaire de personne d'autre que de la vôtre. Et soyons honnêtes. Partager des problèmes familiaux avec vos amis n'est pas seulement gênant, mais c'est aussi absolument inconsidéré envers votre famille. En révéler trop aux mauvaises personnes peut certainement faire plus de dégâts que de bien.

Vos finances
Ce sujet parle de lui-même. Qu'y a-t-il de plus à dire? Lorsqu'il s'agit d'argent, les gens sont prêts à faire le pire pour en obtenir. Ou pour obtenir des informations compromettantes. Parler d'argent avec les gens, vous fait souvent découvrir ces mêmes personnes, telles qu'elles sont réellement. L'argent a l'art d'éveiller l'ego chez n'importe qui, chez tout le monde... On nous a tellement appris que c'est lui qui fait qui nous sommes, nous nous identifions donc totalement à ce que cet argent représente de nous, qu'il éveille nos plus grandes craintes ou nos plus grandes soifs d'égo et de pouvoir. C'est pourquoi votre situation financière ne devrait concerner que vous. Plus vous révélerez ce que vous possédez, plus certains essaieront de vous rabaisser ou de vous utiliser.

Vos faiblesses ou vos espoirs
Faites très attention à qui vous vous confiez sur vos plus grandes faiblesses ou blessures personnelles. Toutes les personnes avec qui vous sortez ne sont pas vos amis et toutes les personnes qui sont gentilles avec vous ne vous veulent pas vraiment et forcément du bien. Protégez votre vie privée, gardez vos plus grandes peurs, blessures pour vous, jusqu'à ce que vous soyez absolument certain de l'individu à qui vous avez à faire... et restez à l'affût des réactions de l'autre quand vous évoquez vos faiblesses, il s'agit de gouffres concernant votre vie personnelle, et certains sauront s'en servir, ou appuyer encore plus sur ces points de souffrance...
Vous avez des rêves, nous en avons tous, mais savez-vous que plus vous partagez vos rêves et vos objectifs avec les gens, moins vous avez de motivation pour y travailler avec persévérance et les réaliser? Si vous y réfléchissez vous vous rendrez compte que chaque fois que vous avez parlé de vos grands espoirs, vous avez dû ressentir, par la suite, plus d'une fois, cette chute de motivation. Partager vos projets futurs avec les gens n'a été que décourageant pour vous. Pour être honnête, tout cela ne fait que vous mettre plus de pression et vous empêche finalement d'être productif. Et nous ne voulons pas vraiment cela, n'est-ce pas?

Vos actes honnêtes
Vous aidez des associations, participez à des collectes de fond, aidez des personnes dans le besoin, proches ou plus lointaines, c'est un formidable acte de générosité... Mais voici la vérité. Si vous voulez vraiment, vraiment faire un certain changement dans ce monde, faites-le parce que vous vous souciez du monde, pas parce que vous voulez que le monde entier le sache. L'humilité est la plus haute vertu que l'on puisse posséder. Si vous voulez aider quelqu'un, faites-le pour lui, pas pour la gloire. Ces petits gestes de gentillesse sont les plus purs quand ils sont invisibles... N'oubliez jamais cela.

Pour conclure
Nous vivons dans une société où les gens aiment partager chaque petite chose de leur vie et être félicités pour cela. Et la représentation de qui nous pensons être est le pire piège dans lequel nous puissions tomber... Et le développement de facebook, instagram et tous ces médias aident les personnes à tomber dans ce gouffre, et une fois enfermés là-dedans presque impossible de pouvoir en sortir, tellement l'attente de l'approbation des autres de qui nous sommes devient importante, mais totalement fausse !! Car tous ces amis, dans la vraie vie, ou sur internet ne peuvent pas valider qui vous êtes. Si tant est que ce soient de vrais amis, et non pas des contacts virtuels ou des liens d'amitiés d'inconnus...
Vous le savez, nous avons de sérieux problèmes dans notre société actuelle avec toutes ces plates-formes sociales. Alors dans la vraie vie, aussi, soyez attentif à qui vous ouvrez votre cœur...

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales
Accueil ← Billets plus anciens