Le BLOG by Clément
clément voyance blog

La peur vecteur d'évolution spirituelle

Presque tout le monde craint instinctivement l'inconnu. Notre mémoire collective nous dit de faire attention à l'invisible, mais lorsque la peur de l'inconnu devient réactive et enracinée, nous nous transformons en fanatiques qui n'aiment pas les "autres" parce qu'ils sont différents. Nous devenons des zélés qui ne peuvent rien croire en dehors de nos idées établies car nos certitudes sont devenues l’antidote de notre peur primordiale de l’inconnu. Nous tombons des disciples, timides qui n’avons pas le courage de défier quoi que ce soit ni qui que ce soit, encore moins de penser par nous-mêmes, parce que la peur qui nous a amenés à faire preuve de prudence, s’est transformée en une peur terrible de se tenir debout, de se faire ridiculiser ou de se faire punir.

undefined

Un état de peur permanent a des conséquences spirituelles et sociales dévastatrices
Si nous ne comprenons pas le but authentique de la peur et comment elle peut devenir exagérée, elle aura un contrôle instinctif très puissant sur nos vies. L'instinct n'a pas de raison: il ne pense pas, ne prend pas le temps de penser ou ne veut pas penser. L'instinct réagit: c'est automatique, et la plupart des craintes proviennent de nous, de cette façon. Étant automatique chez la plupart des gens, beaucoup ne reconnaissent pas quand ils agissent par peur. Cela devient une partie d'eux, une connexion transparente à leur conscience qui est souvent méconnue. Savoir quand nous avons peur pour des raisons inappropriées est important, car si la peur n'est pas conçue comme une protection de survie appropriée, elle envahira le monde.

La peur est la bête sauvage qui inhibe le progrès physique et spirituel de milliards de personnes. Winston Churchill l'a reconnu lorsqu'il a déclaré: "La crainte elle-même est la seule chose à craindre." En effet, la crainte qui domine est une menace sérieuse pour nous tous.
La peur inconsciente se traduit par l'apathie d'un côté, et la violence de l'autre - relations rompues, bigoterie, intolérance, fanatisme, toxicomanie, cruauté, gouvernements fascistes, ignorance enracinée, corruption et oppression politique et sociale. Les maladies mentales, physiques et spirituelles sont souvent enracinées dans la peur et ses nombreux états associés.

Les états de peur invalidants sont appelés phobies. L'agoraphobie, la claustrophobie, l'androphobie, la chronophobie, l'érotophobie et mille autres peurs sont des états d'esprit irrationnels qui se produisent lorsque la peur est devenue incontrôlable. C'est une expérience terrible, bien sûr, mais aussi une opportunité spirituelle de croissance personnelle. Lorsque la peur devient paralysante, elle oblige les gens à y faire face, et à apprendre à vaincre leurs nombreuses autres peurs personnelles.

L'être spirituellement centré est l'antidote à toutes les formes de peur
La peur, l'inquiétude, l'anxiété et l'insécurité sont étroitement liées. Les sentiments d’insécurité, d’impuissance, de malheur et d’autres sentiments analogues s’expliquent par le fait qu’ils se sentent menacés ou se sentent susceptibles d’être blessés d’une manière ou d’une autre. Le Soi perçoit un risque de blessure et la peur autonome se pose pour se défendre. Mais nous avons rarement besoin d'être défendus ou sauvés par la peur. Lorsqu'une situation ne constitue pas une menace physique réelle, la peur sera probablement un obstacle psychologique et spirituel dans votre vie.

Une fois que vous comprenez que vous êtes une conscience immortelle qui ne meurt pas, que vous n'êtes pas votre corps, que rien ne peut vraiment vous blesser et qu'il n'y a pas de punition de la part d'un "Créateur vengeur", cette vérité commencera à vous libérer des peurs profondes. Au fur et à mesure que vous apprendrez à vous aimer, à aimer la vie et à aimer les autres, la peur sera de moins en moins envahissante. Une vérité absolue à retenir: "l’amour parfait et la confiance chassent la peur."

Pour conclure
Quand vous avez peur des choses de ce monde et de la vie; lorsque vous avez peur de perdre, de détruire, d’échouer ou d’être blessé; la réponse est de trouver le réconfort dans votre propre être. L'amour rend courageux! Connectez-vous aux sentiments d'amour et à la conscience divine dont vous êtes fait, c'est votre auxiliaire intérieur, il sait tout, il vous suffit juste de lui faire confiance. Lorsque vous ressentez cela au plus profond de vous-même, vous saurez que tout va bien. Cette énergie positive ouvre la voie à un changement dans votre vie, et à une force indomptable face à l'adversité temporelle.
Face à une forte confiance spirituel, la peur disparaît comme un brouillard s’évaporant sous le soleil du matin et les obstacles qu’elle provoque disparaissent également.
Lorsque vous avez une décision à prendre et que vous avez peur, tenez bon. Attendez. N’agissez pas selon votre peur. Connectez-vous à votre auxiliaire intérieur et prenez votre décision en conséquence.
En ressentant la confiance en vous-même, vous ne pouvez connaître que le courage et donc vaincre la peur. Vous tirerez vos forces dans les moments difficiles, personnels et du monde qui nous entourent aujourd'hui.

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Laissez l'univers vous guider

Il n’y a rien de mal à avoir de grandes visions, des grands projets et à faire des choses qui sont des défis, qui vous accomplissent et vous permettent de vous dépasser. C’est génial même en fait. Le problème survient lorsque nous nous persuadons que nous avons besoin d’un certain résultat – et que cela doit se produire dans notre calendrier, de la manière dont nous l’avons imaginé. Cela c'est l'ego mental.
Lorsque nous essayons de contrôler les résultats, nous nous coupons nous-mêmes de l’énergie de l’Univers et laissons finalement plus la peur agir. Heureusement, à tout moment, vous avez le choix. Vous pouvez choisir de vous reconnecter avec l’univers. Suivez ces étapes pour vous rappeler cette puissante connexion.

undefined

Soyez déterminé avec amour
Que dites-vous, à haute voix ou pour vous-même, qui vous déconnecte de votre pouvoir? Identifiez votre histoire "low-vibe" de basse vibration. Par exemple, vous vous dites peut-être que sortir avec quelqu’un est vraiment difficile et plein de déception. Ou peut-être que vous rentrez chaque jour à la maison et vous dites à quel point vous détestez votre travail. Une fois que vous avez identifié votre histoire de basses vibrations, prenez un moment pour comprendre ce que vous ressentez. Reconnaissez la manière dont vos mots et vos croyances bloquent le soutien de l’Univers.
Quelle est l’histoire numéro un des basses vibrations que vous avez répétée et que ressentez-vous? Écrivez-le sur un papier pour le visualiser et le sortir de votre mental. Votre honnêteté est primordiale – c’est ce qui vous ouvre la porte pour que vous vous souveniez et acceptiez votre pouvoir caché. Prenez un moment pour relire votre histoire de basses vibrations et ce qu'elle vous fait ressentir.
Une fois que vous avez lu votre histoire, ou vos notes de ce que vous vous répétez négativement, dites immédiatement à voix haute: "Je suis déterminée à voir cela avec amour. J’abandonne cette histoire et laisse l’Univers faire son travail". Soyez le témoin non critique de votre peur et soumettez-la à l’Univers.

Laissez vos émotions vivre leur propre vie
La prochaine étape pour libérer votre pouvoir caché consiste à clarifier ce que vous voulez ressentir. Qu’est-ce que ça fait d’être dans un lieu de joie? Que voulez-vous manifester dans votre vie et que voulez-vous ressentir?
Écrivez-le à nouveau pour vous aider à propos de cela.

Demandez un signe
C’est la partie amusante, si on peut dire. Demander un signe signifie que vous êtes prêt à collaborer avec l’Univers. Cela signifie que vous vous engagez à libérer l'ego mental, la structure émotionnelle basique qui souffre et le besoin de contrôle, pour finalement vous laisser porter et être orienté par un pouvoir supérieur à vous.
Demander des directives claires est un exercice consistant à recevoir des instructions correctes et ordonnées sans lien avec ce que vous pensez être juste. Rappelez-vous et ayez confiance que l’Univers a un meilleur plan que vous. (Si vous ne recevez pas votre signe, c’est aussi un signe!)
Vous pouvez demander un signe pour vous guider vers tout ce que vous désirez. Si vous n’êtes pas sûr d’une décision ou si vous voulez simplement savoir si vous êtes sur la bonne voie, demandez une orientation, un confirmation. Et ne vous attardez pas sur ce que votre signe devrait être. Il suffit de choisir la première chose qui vous vient à l’esprit. Vous pensez peut-être à un animal, à une séquence de chiffres, à une chanson ou au titre d’un livre. Laissez simplement ce qui vous vient à l’esprit devenir votre signe.
Sans trop y penser, décidez de votre signe. Écrivez-le maintenant.

Retournez à l’univers et soyez patient
Maintenant, transmettez votre désir à l’Univers par une prière ou un mantra par exemple: Merci, Univers, de m’avoir donné la clarté. Montre-moi mon signe et dis-moi si je vais dans la bonne direction.
Après avoir envoyé votre message, soyez patient.
Essayez de ne pas contrôler votre signe. Votre signe sera limpide si vous allez dans la bonne direction. Et rappelez-vous que si ce n’est pas clair, c’est aussi une direction divine. Votre réponse doit ressembler à un panneau publicitaire, si clair que vous ne pouvez pas le nier.
Si vous ne recevez pas votre signe tout de suite, ne vous inquiétez pas. Il peut y avoir des craintes personnelles que vous devez clarifier, ou peut-être une foi que vous devez renforcer, avant de pouvoir l’obtenir. Si vous ne recevez pas votre signe tout de suite, considérez aussi que votre impatience peut le bloquer.

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

La réincarnation - 2ème partie

Pour reprendre la lecture de la première partie - http://www.clementvoyant.fr/blog/post/la-reincarnation-1ere-partie/

L'étincelle conserve-t-elle son individualité même dans le grand Tout, où Tout est un? Nous avons tendance à voir l'individualité comme un concept limitant, mais du point de vue de l'âme incarnée, il est souvent impossible de percevoir autre chose. Notre étincelle divine passe par de nombreuses transformations en cours de route, une énergie amorphe de conscience collective et non individuelle de la manière dont nous la définissons. Ce qui relie tout cela est une résonance partagée. En d'autres termes, l'individualité dans une étincelle divine est rendue singulière par une vibration physique, incarnée, et donc distincte.
La conscience n'est pas aussi importante dans ce sens que la résonance globale impliquée. Vous pouvez comparer le concept à plusieurs qualités différentes. La distinction pourrait être purement vibratoire en termes spirituels. Elle pourrait être assimilée à une résonance harmonique, ou définie comme une couleur de lumière visible, des teintes subtiles qui se différencient. Plus directement, cette individualisation équivaut à d'infimes différences d'énergie. Cette énergie distincte, bien qu'elle fasse partie du Tout, ne perd jamais son identité fondamentale. La conscience grandit et évolue à travers ces formations énergétiques.

Les grands cycles et notre étincelle
Cela signifie aussi que certains ont eu du mal à terminer leurs leçons de vies et mettront plus de temps à progresser dans l'évolution d'âme. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les âmes apprenantes ont un pourcentage élevé de vies antérieures. Le nombre d'incarnations précédentes est rarement une indication d'être meilleur ou moins bon pour maîtriser des leçons de la vie. En règle générale, un nombre élevé de vies antérieures révèle que le programme d'apprentissage, pour ainsi dire, était plus rigoureux et immersif. L'intention était de poursuivre des études supérieures dans le grand cycle, alors qu'une personne ayant considérablement moins de vies antérieures était simplement intéressée par l'apprentissage d'une question spécifique.
Ce degré d'études de l'âme est comme tout le reste, une question de choix. Cela signifie souvent que les leçons de vies ont peut-être abdiqué plus fréquemment pour faire place à une assiette complète d'autres expériences d'apprentissage, telles que les expériences externes, les accords, les relations ou le temps passé à aider les autres dans leurs leçons de vie, à la fois dans le physique et l'astral. Ce programme d'apprentissage est donc chargé avec toutes les façons imaginables d'exprimer la vie, y compris parfois un retour dans le passé pour mieux comprendre, ou un savoir issu de grandes cultures du passé.

undefined

Combien de temps se passe-t-il entre les vies?
Le temps passé entre les vies est souvent fondé sur deux choses: l'examen de la vie précédente - les leçons et les objectifs de cette vie ont-ils été traités et compris - puis la préparation et l'effort nécessaire pour la prochaine vie ont-ils été achevés, ce qui comprend la tâche de vie, le choix d'un ensemble de contextes supplémentaires, la conclusion d'accords avec les autres âmes (y compris les parents potentiels, partenaires de vie, et les adversaires aussi) et bien d'autres choses sur la liste de tâches à accomplir, à surmonter, à expérimenter, à survivre ou pas... Le temps passé dans l'astral est également très réparateur et les âmes entre les vies se rechargeront pour aider à guérir les débris émotionnels et les blessures laissés par la vie précédente.
En règle générale, des séjours dans l'astral de plusieurs centaines d'années ou plus peuvent devenir une trop bonne habitude. Car l'âme perd le contact avec le physique, les avancées culturelles, au risque de devenir anachronique, et les liens affectifs établis entre les fragments participant encore au cycle de réincarnation, peuvent perdre leur charge. Certaines âmes, souvent en raison de leur inexpérience ou d'une volonté d'avoir des expériences plus spontanées, peuvent se réincarner rapidement. Tous les choix sont valables. Aucune expérience n'est intrinsèquement mauvaise et il y a quelque chose à apprendre de chaque expérience.

Pourquoi ne nous souvenons-nous pas de nos vies antérieures?
Avec intention et application, les vies passées peuvent en effet être rappelées, avec des traces d'artefacts apparaissant dans des états de rêve, des moments de déjà-vu, des rencontres avec des personnes que vous avez peut-être connues dans une vie antérieure et à travers divers talents, intérêts et passe-temps.
Cela dit, il y a une raison fondamentale pour laquelle les vies passées ne font pas partie de la mémoire consciente: l'âme nouvellement incarnée est une copie immaculée de l'essence. Ce "reset", pour emprunter un terme pratique à notre culture populaire, est un aspect plus pur de l'essence qui ne fait pas miroiter les vestiges de la mémoire collective dans la conscience éveillée. Ces souvenirs doivent être amenés à la surface de la conscience, et certains resteront indisponibles. Les jeunes enfants, cependant, conservent parfois des souvenirs de leur vie passée la plus récente, bien que ces vestiges plongent sous la surface de la conscience à mesure que la nouvelle vie prend une plus grande priorité.

Étant donné que l'accès à ces souvenirs a tendance à être indirect, ils doivent généralement être déclenchés par quelque chose, comme le moment de déjà-vu mentionné précédemment. Les régressions des vies antérieures fonctionnent également comme un agent déclencheur. Le déclenchement d'informations sur une (ou des) vie(s) passée(s) peut être similaire au fonctionnement des papilles gustatives. En mangeant, certains aliments peuvent déclencher des réactions plus fortes que d'autres et peuvent également déclencher des associations avec des favoris culinaires oubliés, révélant des couches plus profondes de souvenirs antérieurs. Cette analogie ne suggère pas que les vies passées sont consommées et digérées, mais les souvenirs déclenchés par association peuvent conduire, par exemple, au rappel d'un repas préféré - ou dans le cas d'une vie antérieure, à la reconnaissance d'une personne importante du lointain passé.

L'âme a-t-elle une conscience centrale?
L'étincelle divine est indépendante du rôle, des expériences, de la vocation, des intérêts et des passe-temps de l'âme incarnée. Mais l'idée d'une conscience centrale est valable. L'énergie vibratoire de toute étincelle a tendance à attirer des expériences au fil du temps qui définissent son être fondamental. Certaines expériences de vie sont mises de côté au profit d'autres, et à un moment donné, l'étincelle devient un aimant pour les types d'expériences sur lesquelles elle préfère se concentrer. Si ces expériences ne sont pas naturellement attirées par l'âme, elle les recherchera délibérément. Cela crée une conscience qui forme sa concentration sur un ensemble d'expériences qui correspondent aux intentions et aux idéaux souhaités. Devenir plus conscient d'une conscience centrale est aussi simple que de suivre les impulsions naturelles qui remontent à plusieurs reprises à la surface au cours de la journée. Ils se feront connaître et sont généralement assez perceptibles si l'on est observateur et suffisamment conscient de soi.

Renaîtrons-nous toujours en tant qu'humains?
La réponse à cette question doit inclure une explication des grands cycles. Techniquement parlant, la réincarnation se termine lorsque l'âme termine une série de vies successives sur la planète, toutes conçues pour élargir la gamme d'expériences de vie de l'âme et renforcer le développement spirituel en progressant à travers des perspectives colorées par les stades d'âge de l'âme (enfant, bébé, jeunes, adultes et vieux). Le voyage de l'âme, cependant, ne s'arrête pas à ce point. À partir du physique, l'âme progresse à travers des dimensions d'expérience supérieures, parfois appelées les plans d'existence, répertoriés comme suit: physique, astral, causal, mental, messianique et bouddha. La fin de ce cycle se conclut par une réunification avec l'étincelle divine. Un nouveau cycle sur un autre système peut alors être envisagé.
La décision de se lancer dans un nouveau grand cycle n'est pas prise à la légère et nécessite un engagement important. Une fois que le cycle d'incarnation a commencé, une âme ne sauterait pas dans une autre galaxie à mi-chemin et s'incarnerait dans le corps d'un extraterrestre par exemple. L'âme ne serait pas correctement configurée pour ce système. Une harmonisation progressive se produit au fil du temps à mesure qu'une nouvelle âme, généralement sous forme dévique, s'adapte aux exigences du nouveau système. La plupart des âmes commençant un cycle prennent la nouvelle planète pour un essai routier, pour ainsi dire, mais une fois qu'un état de sensibilité est atteint, il est rare que l'âme renonce à l'engagement. La vie sur une autre planète peut toujours être explorée dans le prochain grand cycle.
Dans certaines régressions de vies antérieures, les individus se sont vus comme des non-humains (ou extraterrestres), ce qui suggère qu'une série de vies antérieures sur une planète ne sont pas séquentielles et qu'il y a des sauts d'incarnation d'un système planétaire à un autre. Pourriez-vous confirmer ou infirmer ce genre de ressentis?

Comme indiqué précédemment, un cycle d'incarnation va du début à la fin. Les écarts sont rares. Les exceptions seraient l'extinction soudaine des formes de vie ou la destruction de la planète sur laquelle elles résident. Si elle était technologiquement capable, l'espèce pourrait physiquement migrer vers une autre planète et des fragments de réincarnation les suivraient vers le nouvel emplacement. Mais sauter d'un système planétaire à un autre est rarement fait si l'âme ne peut pas s'acclimater correctement au nouveau corps et à la nouvelle planète.
Nous considérons que cela revient à prendre un appareil des États-Unis et à le brancher sur une prise électrique en Europe. D'une part, les broches ne s'adapteraient pas et l'inadéquation entre la tension court-circuiterait l'appareil. Peut-être exagérons-nous un peu dans notre comparaison mais le problème inhérent est de même nature. Tout semblerait étranger et mal configuré.
Les personnes dans les régressions de vie passée pourraient éventuellement puiser dans les cycles précédents sur une autre planète, surtout s'il existe un lien thématique avec la vie actuelle.

L'évolution de l'âme suit-elle une progression linéaire ?
L'évolution de l'âme est rarement linéaire. La dynamique changeante entre les expériences varie vraiment. La majorité des âmes ont leurs combinaisons préférées et leurs moins préférées. Les moins favoris conduisent souvent à des résultats inattendus et parfois désastreux. Une âme peut mener la vie d'un Saint dans une incarnation et la vie d'un meurtrier à la hache dans la suivante. De nombreux facteurs entrent en jeu ici, mais les combinaisons les plus dures, ainsi que l'empreinte parentale, l'éducation sociétale, religieuse, et les conditions dominantes de pénurie et de frustration, peuvent toutes conduire à des insurrections imprévues de fausse personnalité (ou ego) qui minent les intentions originelles de l'âme et laissent un sillage de dette karmique à équilibrer dans une vie ultérieure. Peut être que ces conditions ne sont pas toutes prédestinées, car le choix prime sur tout le reste, et l'évolution et l'inattendu fait aussi parti de l'expérience.

Peut-il y avoir des vies simultanées?
Les durées de vie simultanées (souvent appelées concurrentes) sont utiles pour explorer en profondeur la vie sous autant de perspectives que possible. Si l'essence s'intéresse vivement à une période historique particulière, elle peut engendrer plus de concurrents au cours de cette période. D'un point de vue consumériste, c'est une façon pour l'essence d'en avoir plus pour son argent. Plus l'essence envoie de fragments dans le monde, plus la quantité d'expérience est grande, et il existe une myriade de raisons pour lesquelles cette forme de fragmentation a lieu. Au lieu d'envoyer un érudit courageux pour étudier les campagnes dangereuses de la guerre médiévale, par exemple, on pourrait en envoyer quatre et quadrupler la quantité de connaissances et de perspicacité disponibles. Bien que nous devions souligner que les concurrents ne sont généralement pas positionnés à une telle proximité, nous n'envisageons pas non plus d'envoyer sadiquement quatre concurrents à leur mort sur un champ de bataille médiéval. Les simultanéités permettent alors une expérience de réincarnation plus complète. Le fait d'avoir des vies simultanées augmente-t-il le nombre de vies vécues dans un grand cycle? Et la réponse est Oui, car un concurrent compterait comme une vie.

Réincarnation et suicide
Si la réincarnation est réelle, le suicide ne serait-il pas un moyen pratique d'éviter la douleur et la souffrance? La douleur et la souffrance, sont toujours une possibilité réelle lorsque la décision est prise de s'incarner sur une planète comme la Terre. La plupart des âmes qui entreprennent le voyage savent à quoi elles s'engagent. Le problème avec le suicide - bien qu'il s'agisse d'un choix - est que l'acte lui-même dément les intentions originelles de l'essence. Il y a un contrat implicite avant le début d'une incarnation selon lequel la vie menée progressera du début à la fin, à moins d'un accident mortel ou d'un acte imprévisible de la fatalité.
Un suicide, c'est comme mettre la voiture en marche arrière et recommencer le voyage sur la route. L'itinéraire d'origine ne s'applique plus, cependant, et toutes les destinations secondaires, telles que les accords avec des âmes essentielles pour organiser des opportunités bénéfiques, ont disparu. Une vie après un suicide va normalement à l'essentiel, rencontrant les mêmes défis et revers qui ont provoqué le suicide en premier lieu. Cette fois, ce n'est pas plus facile, cependant. C'est potentiellement beaucoup plus difficile dans la suivante. On oublie que la création d'une vie contient de nombreuses pièces mobiles, telles que les accords mentionnés ci-dessus, ainsi que d'autres plans de vie qui doivent être soigneusement coordonnés. Un suicide, donc, non seulement perturbe une vie, mais il fait potentiellement basculer le bateau sur l'océan, de manière à perturber la vie de beaucoup d'autres. Des plans d'urgence sont toujours en place, bien sûr, mais le suicide est destructeur. Cela crée finalement plus de problèmes qu'il n'en résout. Cela ne devrait pas être considéré comme une punition en soi. Suite à un suicide, une âme comprend le déséquilibre qui a été créé et travaille rapidement dans la prochaine vie pour redresser le navire.

Réincarnation et Karma
Quel rôle joue le karma dans la réincarnation? On pourrait dire que le karma est le moyen de freins et contrepoids de l'âme. Au cours de nombreuses vies, l'âme peut prendre des mesures qui entravent considérablement les choix des autres, démolissant les accords pré-incarnationnels, les plans de vie et le choix du libre arbitre. Le meurtre d'un autre est un exemple évident de karma, mais cela pourrait inclure toute action qui nuit irrémédiablement à la capacité de l'âme à choisir. Un acte de karma crée alors une dette karmique envers un autre. Lorsque ce déséquilibre énergétique est créé entre deux âmes (ou dans certains cas, plusieurs âmes), la balance doit être rééquilibrée.
Comment cela fonctionne? Premièrement, la dette karmique doit être remboursée avant la fin d'un cycle d'incarnations. Le remboursement n'a pas besoin d'être sous la forme d'un œil pour œil. Une compensation plus évoluée, le choix préféré des âmes plus âgées, est possible. Vous pouvez être un chirurgien cardiaque, par exemple, et à votre grande surprise, vous vous retrouvez à voyager dans un pays du tiers monde pour sauver la vie d'un enfant mourant dont les parents ne peuvent pas payer les frais médicaux. Si votre traitement épargne la vie de l'enfant, le ruban karmique est coupé. Deuxièmement, le karma est Apprentissage. Dans chaque vie, vous apprenez des choix faits - mais plus important encore, vous apprenez que les choix ont des conséquences. Une condition préalable à la croissance n'a pas besoin d'inclure la souffrance, et apprendre à faire la différence entre les choix qui mènent à la souffrance et les choix qui mènent à la joie est l'une des leçons les plus importantes qui peuvent être apprises sur le plan physique.
Y a-t-il une raison à être honteux pour le karma commis dans une vie passée? La valeur d'affronter l'autre sur les choix karmiques faits dans les vies passées n'est pas valable. Le choix était au gré d'une personnalité différente. Châtier une personnalité actuelle pour des choix faits dans une incarnation précédente n'est ni utile, ni aucune leçon positive à tirer du châtiment. Les déséquilibres karmiques, bien sûr, seront résolus à un moment donné, mais ce sont des déséquilibres énergétiques, pas de véritables crimes que la personnalité actuelle doit admettre dans un sens intellectuel. Faire honte à quelqu'un pour quelque chose qui échappe au contrôle de la personnalité actuelle relève de la cruauté. L'inutilité d'un tel exercice en dit plus sur le caractère abusif de la partie honteuse. Donneriez-vous la fessée à un enfant innocent pour avoir incité une insurrection violente contre l'Empire romain dans une incarnation antérieure? La même logique s'applique.

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

La réincarnation - 1ère partie

Je vais tenter d'aborder un sujet très complexe et soumis à controverse forcément, la réincarnation... Je ne prétends absolument pas en comprendre la vérité fondamentale, mais voici quelques explications, issues de compréhensions personnelles, et auprès de mes clients lors de consultations, et de beaucoup de lectures sur le sujet, afin d'y voir un peu plus clair concernant ce sujet qui nous concerne tous...

Avez-vous déjà eu le sentiment d'avoir vécu auparavant? Avez-vous ressenti du déjà-vu après avoir visité un nouvel endroit? Avez-vous rencontré quelqu'un de nouveau et senti que vous l'aviez connu toute votre vie? Ce sont des indicateurs communs de réincarnation. Si vous vous trouvez attiré de manière obsessionnelle par un pays, une région, ou une culture en particulier, ou encore plus extrême, en rêvant dans une autre langue, alors la réincarnation a laissé une marque indélébile dans votre conscience.
Partout dans le monde, les gens croient en la réincarnation. On la trouve dans toutes les cultures, y compris l'Égypte ancienne, les religions orientales (telles que l'hindouisme et le bouddhisme) et maintenant aussi dans le monde occidental, où les régressions de vies antérieures sont régulièrement menées par des psychologues qualifiés. Même les scientifiques commencent à étudier le sujet...
Il semble que le voyage spirituel entrepris par tant de personnes englobe non seulement le développement de l'âme acquise au cours d'une vie, mais une série entière de vies, parfois des centaines ou plus.

undefined

Qu'est-ce que la Réincarnation?
La réincarnation est le processus par lequel l'âme naît dans un corps physique, meurt et retourne à la forme spirituelle, pour renaître dans un nouveau corps physique. Le cycle se poursuit ainsi pendant des milliers d'années, l'âme gagnant progressivement en sagesse et en expérience au cours du voyage. Ainsi, la réincarnation est une voie qui permet à l'âme humaine d'évoluer continuellement.
Pensez à la réincarnation comme le fracas des vagues - encore et encore - contre un rivage. Fidèle à la brièveté de l'existence, la vague saumâtre qui se mêle au sable obtient une pression physique sur terre avant que le ressac ne la ramène en eaux libres. Ce va-et-vient éternel est la façon dont la mer, le corps et l'âme respirent. La réincarnation représente ce cycle de vie.

Comment fonctionne la réincarnation ?
Dans l'expansion continue de ce que l'on appelle l'Âme, il faut comprendre que celle-ci est issue d'une étincelle Première ou Divine unique... Son désir est de grandir en conscience, un processus créatif existe qui divise l'omniscience en copies illimitées d'elle-même. Cela se produit à tous les niveaux de la vie, des débuts spirituels, aux manifestations sur le plan physique. L'approximation la plus proche que nous puissions faire de ce processus est la biologie cellulaire, une forme de mitose spirituelle si vous voulez, qui se divise en une nouvelle cellule, multipliant ainsi ses opportunités de croissance et d'expansion de la conscience.
Pour aider à expliquer, après que l'Âme, issue de l'étincelle Divine - la mitose - l'étincelle se divise en une version identique d'elle-même qui inclut le même ADN spirituel. La principale différence est que seule l'étincelle est dotée du don de l'esprit collectif, et l'ADN spirituel est spécifiquement codé pour ne répondre qu'à celui qui a ce don.

Le corps collectif de l'essence reste dans l'astral, mais ces formes plus pures de l'étincelle, ses sous-personnalités (comme on les appelle parfois), s'incarnent dans des corps physiques sur terre. La nouvelle Âme, un fragment d'étincelle donc, est essentiellement une version de celle-ci incarnée avec une ardoise vierge - bien que l'ADN spirituel répliqué permette à la nouvelle personnalité d'accéder aux compétences acquises, aux talents latents et à d'autres prédilections des vies précédentes de l'étincelle. (comme un souvenir très enfoui)
Après la mort du fragment incarné, l'Âme retourne à l'astral. Dans un sens familial, l'étincelle résonne comme une figure parentale pour le fragment, et le lien parent/enfant est fort et irrésistible. Finalement, le fragment revient à l'essentiel et est ramené dans le giron originel.

L'absorption est un terme utilisé pour décrire le processus, mais l’étincelle n'est pas une créature semblable à une goutte qui digère le fragment et absorbe ses nutriments (ou dans cet exemple, les expériences de l'Âme pendant la vie qui vient de s'achever). Un meilleur terme serait coalescence. Le fragment est fusionné avec l'essence divine première, ce qui signifie une unification des deux énergies qui crée un sentiment d'unité tout en permettant une individuation de l'esprit. L'essence n'est pas une masse gonflée de personnalités, ni même un mangeur d'Âmes, mais un esprit collectif uni par une plus grande conscience, dans un réseau d'Âmes divergentes connectées, mais tout aussi libres de poursuivre leur propre existence. C'est ce qu'on appelle le plan Astral.
Les Âmes individuelles (ou fragments d'essence) ne se réincarnent pas mais elles sont intimement conscientes des autres incarnations et en font énergétiquement partie. Les âmes individuelles, ou enfants de l'essence, pour ainsi dire, continuent d'évoluer à travers leur unification avec l'essence et dans leurs propres aspirations à la croissance personnelle.

Une fois que l'Âme s'est recombinée avec son entité, son cadre, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'elle finisse par se réunir avec l'étincelle Divine, ses fragments d'Âme en évolution sont ensuite refondus dans un nouveau cycle et reçoivent le don créatif de réplication spirituelle, de sorte que maintenant eux aussi peuvent créer vie en tant qu'esprits collectifs dans un cycle de réincarnation. Cela offre des possibilités infinies à la fois au plan Astral et à ses nombreuses étincelles individuelles pour une expansion continue de la conscience.
Ainsi une Âme est une partie de l'étincelle Divine, cela explique pourquoi une essence peut "donner naissance" à plusieurs Âmes, et donc cela explique aussi la question des familles d'Âmes (puisqu'elles sont toutes issues de la même étincelle - ou la question des Âmes sœurs puisque issues de la même étincelle et qui ont pu se perdre de vue pendant plusieurs incarnations - par exemple, pour ne citer que ces deux formes de réincarnation)

L'accumulation constante de la progéniture de l'étincelle Divine ne deviendrait-elle pas difficile à manier?
Le processus n'est difficile à manier que lorsqu'il est vu à travers la focalisation limitée de la pensée tridimensionnelle. La capacité de l'âme à CRÉER est bien au-delà du cadre linéaire de l'esprit humain et étonnerait complètement ceux qui s'accrochent uniquement à des interprétations plus conventionnelles.
Pour résumer le processus, chaque étincelle, engendre de nouvelles expressions de conscience. Ces expressions fonctionnent en alliance avec l'essence et de leur propre gré. Ce n'est pas la multiplication qui est importante mais l'expression créative dans l'acte. Cela ne doit jamais être pris à la légère. L'acte d'instiller la conscience de soi dans une nouvelle forme de conscience est, à certains égards, aussi important et impressionnant que de créer un tout nouvel univers.

Parce que les Moi réincarnés existent sous l'égide de l'essence mais fonctionnent indépendamment, le nombre considérable d'identités conscientes (ou de fragments d'essence) ne devient jamais ingérable. Les cellules du corps humain, par exemple, se comptent par milliers de milliards. Ils ne nécessitent pas de gestion consciente et il n'est pas non plus nécessaire d'y réfléchir de manière excessive. Ils sont indépendants mais fonctionnent toujours comme un Tout - un petit Tout, dans un plus grand Tout, lui même contenu dans le grand Tout.

Qu'un fragment d'essence (maintenant une Âme à part entière) puisse plus tard se répliquer après avoir été refondu à partir de l'étincelle Divine, n'est qu'une extension logique d'une impulsion évolutive qui affecte toute vie sensible. Cette expansion et cette contraction du grand Tout sont intentionnelles. Avec chaque geste d'inspiration et d'expiration, si vous voulez, des fragments sont collectés et recyclés de manière nouvelle et significative. Si cet acte d'expression créatrice était en quelque sorte empêché de se produire, les impulsions spirituelles de l'âme trouveraient toujours les moyens. Cette exploration d'une plus grande conscience de soi ne peut être niée.

Les distinctions entre l'étincelle, l'Âme et ses personnalités
Une partie de la confusion entoure les distinctions entre la façon dont l'étincelle -l'essence- diffère de ses fragments -Âme- qui s'incarnent dans le physique. Pour le dire succinctement, il n'y a pas de distinctions. L'essence est l'essence. Peu importe si nous nous référons à l'étincelle dans un sens collectif ou aux parties de l'essence qui s'incarnent sur Terre. La composition spirituelle de ces formes multiples est la même. Ils sont UN. Ces sous-personnalités ne sont que des extensions du même être. Ce ne sont pas des enfants indisciplinés qui doivent être encerclés. De retour dans l'Astral, le fragment se rend vite compte qu'il fait partie de quelque chose de plus grand -sa famille d'Âme- et très souvent la simple pensée seule le ramène à son Moi originel.

Une fois qu'une personnalité est créée, cependant, elle continue d'évoluer sur son propre chemin tout en restant une partie de l'organisme plus vaste connu sous le nom d'étincelle. À certains égards, l'essence est comme une entité, mais à une échelle beaucoup plus petite et d'une configuration plus simple. Mais pourquoi les personnalités sont-elles canalisées comme ayant des vies antérieures si elles ne se réincarnent pas, ou résident-elles toujours dans une entité ou un cadre?

Encore une fois, ces sous-personnalités font toutes partie de l'essence. Lorsque l'essence crée de nouvelles personnalités, elle se divise - le processus de mitose spirituelle mentionné plus tôt - en une autre cellule, mais les multiples cellules font toujours partie du MÊME organisme. Ils sont séparés en nombre mais entiers. Lorsque l'essence recueille une autre vie passée, par exemple, le corps entier de l'essence en fait l'expérience parce que ils SONT l'essence.

Qu'est-ce que l'ADN spirituel? Est-ce différent de l'ADN physique?
Le problème avec l'ADN spirituel par rapport à l'ADN physique est que, pour des raisons évidentes, une corrélation exacte ne peut pas être établie sur une base biochimique. L'ADN spirituel remplit une fonction similaire en transférant ces éléments d'identification de l'essence d'une personnalité à une autre, mais cela n'inclut pas un code génétique qui mute et évolue au hasard. L'ADN spirituel est un conglomérat dense de substances venant de l'étincelle Divine, distillé pour absorber l'expérience de la vie -de l'incarnation- sans contamination par d'autres sources dans le plan Astral.
Cela signifie-t-il qu'une incarnation peut hériter de l'ADN d'une incarnation précédente ? L'encodage de l'essence à la personnalité - c'est-à-dire le processus qui transfère les éléments de la vie incarnée au plan Astral - est toujours le même. Dans le sens où l'héritage est expérimental, la réponse serait oui. Les expériences non résolues remontent souvent à la surface de la conscience pour être re-traitées tout au long de la vie, ou des vies... Ce phénomène n'est cependant pas généralisé et seules les expériences relatives à une vie particulière sont magnétiquement attirées vers la surface.

Pourquoi choisissons-nous de nous réincarner ?
Le choix de se réincarner, le choix de subir ce qui pourrait être des centaines de vies avec des expériences difficiles, vient d'un désir profond dans l'essence (ou votre moi supérieur) de faire l'expérience de la grandeur imprévisible mais exaltante (et parfois de la douleur) de l'existence physique, le tout depuis autant de points de vue que possible. Pour vraiment comprendre quelque chose, pour vraiment se l'approprier, il faut le voir à travers les yeux des autres avec des points de vue différents. Du point de vue de l'essence, cela signifie la réincarnation.
Le spectacle de la vie ne peut pas être résumé en un seul paragraphe ni être correctement vécu à travers la perspective d'une seule personne. Le tableau serait incomplet et insatisfaisant. La réincarnation ajoute les dimensions nécessaires à travers l'expérience collective. Souhaitez-vous acquérir une meilleure compréhension de la vie au cours d'une seule vie ou d'une centaine? Imaginez que votre essence soit un maître dramaturge, disons William Shakespeare. Par exemple, Shakespeare a rempli sa scène de personnages qui sont les incarnations de son esprit créatif, mais ils pourraient tout aussi bien représenter les incarnations de l'essence (ou de son moi supérieur).
Pour illustrer, chaque personnage perçoit le drame qui se déroule sur scène avec une perspective unique. Un personnage pourrait voir la scène avec un optimisme débridé tandis qu'un autre pourrait jeter un nuage de cynisme sur la pièce de théâtre. Ce qui semble être une situation en proie à des conflits donne en fait une riche mosaïque d'interactions entre ses personnages qui donne un aperçu de la condition humaine qui ne serait pas possible sans les multiples points de vue.

La réincarnation fonctionne de la même manière. Les vies multiples offrent une plus grande opportunité d'expériences de vie qui couvrent toute la gamme des émotions humaines. Des voies d'apprentissage illimitées mènent à un engagement expérientiel avec toutes les facettes de la condition humaine, à la fois claires et sombres. Dans de nombreux cas, le côté obscur peut être votre plus grand professeur. C'est là que vous apprenez le plus de compassion.

Combien de fois nous réincarnons-nous ?
Aucune réponse ne pourra vraiment être formelle, étant donné notre faible connaissance spirituelle en tant qu'Âmes incarnées. Mais il semblerait, qu'en moyenne, la plupart des gens s'incarnent cent fois au cours d'un grand cycle. Cependant, le nombre d'incarnations n'a pas d'importance et n'implique rien de positif ou de négatif sur une personne. Certaines âmes dessinent avec des crayons à l'intérieur des lignes, certaines âmes dessinent bien au-delà des lignes. Cela n'a pas d'importance. À l'inverse, un acheteur peut acheter sans cesse la même saveur de crème glacée, tandis qu'un autre peut rechercher toutes les saveurs possibles qu'il peut trouver. Le nombre de vies est plus une question de préférence personnelle qu'autre chose. La seule exigence est que l'âme complète les niveaux expérientiels des cinq étapes de l'âge de l'âme et les leçons internes qui les accompagnent.
Beaucoup d'âmes considèrent la terre comme le "Far West" de l'univers et traversent leurs incarnations assez rapidement. D'autres savourent l'opportunité de l'aventure et préfèrent une expérience plus approfondie que seul un plus grand nombre de vies peut offrir. Comme toujours, le choix individuel est la loi.

Lire la seconde partie de l'article - http://www.clementvoyant.fr/blog/post/la-reincarnation-2eme-partie/

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Comment guérir de son passé karmique ?

Le pardon n'est pas seulement un attribut altruiste conçu pour que vous vous sentiez bien dans votre peau - c'est une prescription pour briser les chaînes karmiques qui ont été marquées au fer rouge en vous pendant de nombreuses vies.

Nous avons tous lu ou entendu des moralisations sur les conséquences de ne pas (se) pardonner - cela ne fait que nous blesser, cela peut nous rendre physiquement malade - mais parfois nous ne nous sentons pas de (se) pardonner et nous voulons que cette personne qui nous fait du mal soit désolée ou punie. Nous nous en tenons au ressentiment, même si nous réalisons que cela ne profite pas à notre cheminement spirituel et nous savons que cela nous empêche de trouver l'amour qui nourrit et qui est harmonieux. Mais regardons les choses en face: les émotions humaines occupent parfois une place centrale et prévalent sur la sagesse spirituelle. Notre noble aspiration à accorder le pardon ne répond pas à notre besoin de distribuer un peu de rétribution, alors nous nous armons de suffisamment de ressentiment pour nous servir à la fois d’arme et de moyen de défense. Mais lorsque le ressentiment et la récalcitrante exigeante sont des comportements qui se répètent encore et encore, des liens karmiques sont plus que vraisemblables et non des inclinations humaines de cette vie présente.

undefined

Le pardon est un concept simple compliqué par le karma
Le ressentiment est une énergie négative qui nous attirera vers des situations négatives, même dans nos relations occasionnelles. Garder de la rancune, ou répandre des commérages, limitera l'interaction harmonieuse dans toutes nos relations. Parce que nous avons souvent tendance à enrouler les vieilles blessures autour de nous comme un cocon, nous restons cloîtrés dans cette bulle de ressentiment et nous mettons à mal tout le monde quand nous nous sentons découragés. Nous continuons à retourner émotionnellement à des situations qui nous ont blessées, croyant à tort que si quelqu'un payait pour cette douleur, cela disparaîtrait. Le problème est que cela ne disparaît pas, parce que le fait de recouvrer une dette sur une injustice émotionnelle n'appartient pas à notre existence humaine, mais à l'existence de notre âme - et la clé pour libérer le karma attaché à notre âme est d'apprendre à pardonner. La difficulté, cependant, peut être de savoir quoi ou qui pardonner.

Les complications au sein d'une relation particulière sont parfois le résultat d'une dette karmique, mais elles peuvent aussi résulter de souvenirs de l'âme d'une vie antérieure. Il y a une différence entre ces deux choses:

le Karma est une dette de l'âme qui doit être remboursée - un acte contre une autre personne, un manquement vis-à-vis de quelqu'un ou quelque chose... (Il se peut qu'une personne avec qui vous éprouvez des difficultés aujourd'hui, vous blesse et soi injuste. De votre côté dans une vie antérieure et, tout au long de cette vie, vous avez été incapable de pardonner. Peut-être que dans l’évaluation de la vie après la mort, vous avez tous les deux accepté de refaire la relation pour que cette personne ait le choix de changer de comportement et de vous donner l’occasion de faire preuve de tolérance. Dans ce cas, votre incapacité à pardonner dans cette vie peut vous empêcher de progresser spirituellement. Ou peut-être dans une vie antérieure, vous avez été celui qui a infligé la douleur et vous avez accepté de revenir et de faire l'expérience d'être à la réception pour que votre âme puisse comprendre les conséquences néfastes de ce comportement.)

Les Mémoires d'âme sont des mécanismes subconscients qui motivent un comportement basé sur des événements qui se sont produits dans une vie antérieure - des souvenirs douloureux, une maladie, un sacrifice personnel... (La douleur émotionnelle ou physique, peut être une empreinte puissante qui s'attache à votre énergie spirituelle et vous suit pendant de nombreuses vies.)

Un bon moyen de commencer à libérer des liens karmiques et de laisser tomber ces souvenirs de l'âme, est de déceler dans le thème natal certains points, tels quel la Lune Noire (Lilith) mais aussi, d'autres indices astrologiques subtils aideront à comprendre où se situent les mémoires, les faiblesses, et aussi comment on peut faire pour s'en sortir, quels sont les leviers pour échapper au cercle vicieux d'une programmation dramatique... Pour trier les souvenirs de la dette karmique réelle, il faut remonter à ses débuts pour évaluer les conséquences qu’elle a eue sur votre capacité à trouver un équilibre actuel, ainsi que sur des relations qui ne sont pas harmonieuses. Clairement, retracer votre karma à son origine, vous aide à déballer ces couches mémorisées qui vous ont gardé sous clé.

Accepter le désaccord continu dans votre vie et éprouver du ressentiment à son sujet ne signifie pas le pardon. Vos opinions ont été colorées par vos expériences.
Une étude astrologique et karmique à elle seule ne peut pas changer votre comportement - mais à la suite de cela vous aurez les clés et vous pourrez le faire, et c'est un choix libre et personnel. Comprendre est clairement le début de la guérison, mettre les mots sur les (re)sentiments est essentiel. Le Karma a eu beaucoup de vies pour envelopper ses effets, couche par couche.

Décrypter les mémoires karmiques - en savoir plus: www.clementvoyant.fr/memoires

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Niveau de conscience

undefined

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales

Prendre une douche froide chaque jour changera votre vie

Les douches froides peuvent ne pas sembler être la meilleure idée au monde, surtout si vous vivez ailleurs que sous les tropiques. Vous redoutez peut-être la sensation d'être sous une douche froide, sachant que vous aurez la sensation que chaque partie de votre corps va être poignardée par un millier de piques glacés... Surtout en hiver !
Mais prendre des douches froides est en fait incroyablement bon, au point que les douches froides peuvent changer votre vie. Et non, je ne plaisante pas. Bien que cet article se concentre sur les avantages mentaux et spirituels de prendre des douches froides, il existe également des avantages étonnants scientifiquement prouvés. Par exemple, cela augmente la vigilance, améliore le système immunitaire, soulage le stress, soulage la dépression, améliore la circulation sanguine, vous aurez un meilleur sommeil, amélioration de la testostérone, accélérè le métabolisme et active la perte de graisse.
Cela semble trop beau pour être vrai, mais c'est réellement reconnu. Mais si ces avantages ne vous suffisent pas, peut-être que ces qualités psychologiques et spirituelles des douches froides vont encore plus vous inspirer...

undefined

Vous apprenez à accepter
Lorsque vous vous réveillez tous les jours en sachant que vous êtes sur le point de prendre une douche froide, vous finissez par apprendre à accepter. Accepter quoi? Accepter que l'environnement, le monde dans lequel vous évoluez ne sera pas toujours le meilleur ou le plus optimiste, et en apprenant à accepter, vous apprenez à être reconnaissant pour ce que vous avez déjà. Car plus vous acceptez ce qui est mal, plus vous apprécierez le bien.
Si vous regardez les pays les plus heureux du monde, vous constaterez que les neuf pays les plus heureux sont tous situés en Europe du Nord et au Canada. Qu'ont-ils tous en commun ? Ils sont tous dans des climats froids. Comme matin après matin, douches froides après douche froide, l'expérience de sortir et de braver le temps glacial apprend aux personnes à accepter ce à quoi ils doivent faire face. Cela facilite en réalité le fait d'être heureux.

Vous apprenez à être humble
Lorsque vous avez pris une trop grosse tête, la vie vous mettra en face de quelque chose qui puisse faire éclater votre ego sur-gonflé. Pour beaucoup d'entre nous, ce quelque chose est communément appelé une douche froide. Vous vous souvenez du défi du seau à glace ? Nous avons tous adoré ces vidéos, et chaque célébrité d'Oprah à Bill Gates y a joué un rôle. Encore et encore, nous avons vu des célébrités se faire arroser d'eau glacée. Mais pourquoi? Parce que nous voulions les voir trempés et grelottants. Nous voulions les voir humiliés. Vous pouvez vous sentir formidable et fort, mais dès que vous prenez une douche froide, vous frissonnez et suppliez intérieurement que cela s'arrête comme tout le monde. La douche froide est en quelque sorte le grand égalisateur de la vie quotidienne - c'est le seul moment que nous avons dans le monde moderne où la nature a un pouvoir total sur nous avec la température. Revivre ce moment chaque matin peut vous aider à garder les pieds au sol et vous rappeler que vous êtes humain, comme tout le monde.

Vous apprenez la résistance
Quiconque veut accomplir quelque chose dans sa vie doit toujours se souvenir d'une idée simple, douter vous oblige à être meilleur. En ne sachant pas comment être mal à l'aise, vous finirez par être comme un enfant gâté et capricieux, ne vous laissant jamais salir, vous fatiguer ou transpirer, même si vous travaillez pour quelque chose que vous voulez. Un type de technique méditative enseigne cela, appelé méditation Vipassana. Vous méditez dans un silence complet pendant plus de dix heures par jour, et pendant ces quelques heures, vous n'êtes pas autorisé à bouger du tout. Égratignures, démangeaisons, maux de dos, jambes à l'étroit, tout doit être ignoré jusqu'à ce que vous appreniez à contrôler votre corps avec votre esprit. Les douches froides nous ajoutent de la valeur de la même manière. Ils nous apprennent à tolérer le stress et les situations inconfortables. L'esprit apprend qu'il doit trouver comment faire face aux situations qui provoquent l'angoisse et le stress du corps. Avec les douches froides, vous devenez propriétaire de votre corps, et non l'inverse.

Vous apprenez la discipline et la volonté
Il n'y a pas de trait humain plus fort que la volonté. La volonté détermine tout ce que vous ferez de votre vie. Elle mesure à quel point vous résisterez aux tentations, contrôlerez les dépendances, dormirez suffisamment, resterez en bonne santé et en forme, serez plus intelligent et serez une meilleure personne en général. La volonté est le plus grand trait que vous puissiez développer, et beaucoup de personnes qui n'ont pas la volonté d'atteindre leurs objectifs de vie, croient que c'est une qualité avec laquelle vous êtes né(e). Mais ce n'est pas le cas – comme un muscle, la volonté et la discipline doivent être pratiquées, utilisées et exercées pour devenir plus importantes.
Dans une étude un groupe d'étudiants que l'on a affamés quelques heures a été autorisé à grignoter des biscuits - l'autre groupe n'avait pas le droit de manger les biscuits, et ils pouvaient juste avoir des radis. Ils ont ensuite été chargés de résoudre un casse-tête complexe, dans le but de voir combien de temps il leur faudrait avant d'abandonner. Ceux qui avaient mangé des cookies ont passé 19 minutes sur le puzzle - ceux qui avaient mangé des radis, juste 8 minutes. Pourquoi? Parce que comme les muscles, la volonté peut être travaillée. Le deuxième groupe avait déjà épuisé toute sa volonté en s'empêchant de manger des biscuits - tandis que le premier groupe avait encore toute sa volonté intacte. Cela signifie que la volonté peut donc être renforcée.
Et c'est ce que font les douches froides. En seulement une minute par jour, vous pouvez améliorer votre volonté. Tenez-vous sous la douche froide sans bouger et sans résister, et vous construirez le mur de la volonté en vous. Cette volonté et cette discipline peuvent ensuite être appliquées à tous les domaines de votre vie.

Vous apprenez à méditer
Wim Hof ​​est le détenteur du recordman mondial de résistance en températures froides, ce qui signifie qu'il peut survivre et résister à des températures qui transformeraient d'autres personnes en glaçon. Les scientifiques l'ont étudié et ils ont découvert qu'il avait l'étrange capacité de contrôler son système immunitaire avec son esprit. Et aujourd'hui il enseigne comment faire cela aux étudiants, et le froid est son outil d'entraînement numéro un. Wim Hof ​​pense que tout repose sur votre respiration. Dès que vous ressentez une montée de froid, votre corps commence naturellement à haleter pour des respirations plus rapides. Lorsque vous apprenez à contrôler votre respiration, en luttant contre ces tendances naturelles de votre corps, vous entrez dans un état de méditation.
En prenant une douche froide chaque journée, cette forme de méditation, va s'instaurer et devenir un automatisme, et vous lave de vos doutes, de votre stress et de vos angoisses, vous donnant un début de journée qu'une douche chaude ne pourrait jamais combler.

© Tous droits réservés - La copie sans autorisation de tout élément, photo ou texte de ce site est interdite, sous peine de poursuites légales
Accueil ← Billets plus anciens